Fermer la publicité

Volley-ball/Nationale 3 : une montée au goût amer pour les filles du VBVB

le - - Autres sports

Volley-ball/Nationale 3 : une montée au goût amer pour les filles du VBVB
Franck CHAPOLARD

La Fédération française a validé l'arrêt des championnats nationaux. Conséquence, les filles du VBVB joueront en N2 la saison prochaine.

Avec quatre titres en quatre ans, les volleyeuses caladoises ont l'habitude des montées à l'échelon supérieur. Mais elles se souviendront sûrement longtemps de celle obtenue cette année, officialisée après que la Fédération française ait décidé l'arrêt de tous les championnats nationaux. "On a donc appris notre promotion en N2 de chez nous, en plein confinement, avoue Jérôme Sotton, l'entraîneur du VBVB. Et même si on n'a pas volé ce qui nous arrive, ça laisse forcément un goût amer dans la bouche. On aurait aimé faire le grand chelem (NDLR : le VBVB a remporté ses 13 matchs de championnat) et fêter ça sur le terrain. Et surtout, on aurait voulu offrir une autre fin à celles qui vont peut-être arrêter leur carrière."

Pourtant, si la conclusion laisse un parfum d'inachevé, cette saison restera historique pour les Caladoises. "C'est vrai que je ne m'attendais pas forcément à ce que l'on domine autant cette poule, avoue Jérôme Sotton. Je savais que le groupe était hyper compétitif, avec uniquement des guerrières. Mais je ne pensais pas qu'on allait survoler le championnat à ce point. Ça a été une surprise à chaque match. Les filles m'ont bluffé, dans leur sérieux, leur respect des consignes et des adversaires… Elles ont toujours réagi de façon positive."

LA N2, UN AUTRE MONDE

L'une des satisfactions de la saison restera aussi le renouvellement réussi au sein de l'équipe. Entre filles d'expérience et jeunes joueuses prometteuses. "Les nouvelles qui sont arrivées il y a un an ont su se mettre au niveau en bossant énormément. Ça a apporté une saine émulation et tout le groupe en a profité."

Bien conscient du défi qui l'attend la saison prochaine — "la Nationale 2, c'est vraiment un autre monde, aux portes du professionnalisme" —, Jérôme Sotton tente désormais de préparer la suite au mieux. "Mais avec le confinement, ça n'est pas simple. On a commencé à travailler sur le recrutement mais pour aller au-delà de contacts verbaux, j'ai besoin de voir les joueuses sur le terrain. Sauf que pour le moment, ça n'est pas possible." Le coach caladois espère malgré tout faire venir une libéro, une centrale et une réceptionneuse-attaquante, "pour augmenter nos capacités offensives et défensives. On en aura besoin si on veut exister en Nationale 2".

Tony Fonteneau

Deux équipe en N2, une en N3

Une autre formation caladoise est promue à l'échelon supérieur : la réserve masculine, qui évoluera la saison prochaine en Nationale 3. L'équipe élite, elle, bataillera toujours en Nationale 2. Les hommes de Stéphane Faure se sont classés 5e cette année.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer