AccueilSPORTSAutres sportsVolley-ball : après la montée, du travail pour les dirigeants

Volley-ball : après la montée, du travail pour les dirigeants

Une montée peut parfois paraître anodine mais ce n'est pas simple à gérer et ce quel que soit le niveau auquel évolue un club.

SPORTSAutres sports Publié le ,

Le VBVB n’échappe pas à cette règle et son accession à l’élite amateur, le troisième niveau national, donne du travail aux dirigeants du club, à commencer par le président Gilles Jambon. "Nous ne pouvons pas dire que la montée était un objectif cette année. Depuis que nous sommes redescendus de Nationale 1 il y a sept ans, nous avons toujours eu l’ambition de remonter. Suivant les années parfois nous avons lutté pour ne pas descendre et d’autres fois, comme l’an dernier, en terminant 3es, nous passons de peu à côté de l’accession." Si les dirigeants étaient conscients de la qualité de l’effectif en septembre dernier, ils ne voulaient pas que la montée soit l’objectif primordial. Cela pouvant nuire au rendement de l’équipe. "Nous avons fixé comme objectif aux entraîneurs et au groupe de faire mieux que l’année dernière. Nous ne voulions pas mettre la pression, en leur disant que nous voulions monter cette année, car cela aurait pu perturber le groupe et avoir des effets négatifs sur les résultats." Au fil des matches, les performances parlaient d’elles-mêmes et tout le monde prenait conscience de la possibilité de ce retour en élite amateur. "Même si nous étions deux à la lutte pour cette première place, nous nous disions que cela était possible. Nous sommes contents du dénouement et d’avoir su saisir cette opportunité."

Consolider le groupe et le budget

Ce changement de "statut" occupe déjà les dirigeants qui travaillent ardemment pour être prêts à la rentrée. Ils œuvrent à la consolidation de l’effectif et au rallongement incontournable du budget. "Nous allons devoir augmenter le volume de jeu des joueurs. Certains ne s’entraînaient que deux fois par semaine, ce qui est trop peu pour la Nationale 1. L’objectif est de trois séances hebdomadaires pour tout le monde avec de la musculation. Nous allons renforcer le groupe mais avons seulement droit à trois joueurs mutés." Il ne faudra pas se tromper et le premier recrutement devrait être celui d’un joueur central, une nécessité pour le club. Les entraîneurs sont logiquement reconduits.

"Nous sommes contents de leur saison."

Côté financier, une accession augmente obligatoirement les frais de fonctionnement de l’équipe fanion. Que ce soit en redevances fédérales, frais de déplacement qui se feront peut-être sur deux jours pour certains, frais d’arbitrage, renforcement de l’effectif, etc. "Cela fait un gros plus avec une augmentation de l’ordre de 40?% pour l’équipe 1." Tout sera prêt à la rentrée et rendez-vous est donné après la mi-septembre pour suivre et encourager les hommes du président Gilles Jambon.

Denis Bringer
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?