Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Viticulture : réseau maturation, c'est parti !

le - - Viticulture

Viticulture : réseau maturation, c'est parti !
Florence Hertaut indique le stade véraison de la grappe (D.R.)

La 22e campagne du réseau maturation a été lancée la semaine dernière.

Il permet de suivre les stades phénologiques de la vigne dont l'évolution de la maturation. "C'est également un outil d'aide à la décision pour guider les viticulteurs du Beaujolais dans le choix de la date de récolte, indique Florence Hertaut, conseillère en viticulture-œnologie à l'antenne caladoise de la Chambre d'agriculture du Rhône, un outil également de connaissance de la vendange pour adapter les vinifications." Le réseau maturation réunit les trente-quatre centres de maturation des caves particulières et caves coopératives répartis sur l'ensemble du vignoble beaujolais pour les appellations beaujolais, beaujolais-villages et crus.
"Cent quatre-vingt-douze parcelles de gamay et trente-six de chardonnay sont prélevées à raison de deux fois par semaine, dès que le raisin est au stade de début de véraison, ce qui est le cas actuellement", précise Florence Hertaut.

Mesure du degré potentiel et acidité

Ainsi tous les lundis et jeudis, les viticulteurs du Beaujolais du réseau vont ramasser vingt grappes selon un protocole bien déterminé, avec à l'appui des fiches de notation qui indiquent la façon de prélever, presser et analyser. Le raisin est ensuite écrasé. Puis des analyses issues du pressurage sont effectuées. "Nous mesurons le degré potentiel du raisin et l'acidité", indique la conseillère en viticulture. Florence Hertaut récupère ensuite les données des différents centres et réalise un bulletin qui est mis en ligne sur synagri.com. Les premiers prélèvement ont été effectués lundi.
Des réunions sont également organisées avec les organismes professionnels de la viticulture les lundis et jeudis au 210 à Villefranche.
Parallèlement, un réseau de trente parcelles issu du réseau maturation est suivi chaque année afin de suivre les stades phénologiques clés, ce qui permet d'avoir une indication sur la précocité de l'année et de pouvoir comparer les années entre elles. Débourement, floraison, etc. sont ainsi observés.
La tournée Viséo, réseau d'observation de parcelles ne recevant aucun traitement, est suivie par la Chambre d'agriculture du Rhône. "Cela permet d'informer les viticulteurs sur l'apparition de maladies et de ravageurs", dit Florence Hertaut. Enfin la Sicarex analyse d'autres paramètres sur quinze parcelles. Ce qui permet d'avoir une vision encore plus précise du millésime.
Quant à la date du début des vendanges, elle sera fixée la deuxième quinzaine d'août. On parle aujourd'hui de début septembre pour les zones les plus précoces.

Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer