AccueilAINVilleneuve : les premiers panneaux photovoltaïques inaugurés

Villeneuve : les premiers panneaux photovoltaïques inaugurés

La Communauté de communes Dombes Saône Vallée franchit une étape supplémentaire de son Plan climat air énergie territorial, dans lequel elle s’engage à la réduction des gaz à effet de serre.
Les élus de la CCDSV entourant le président, Marc Péchoux. À droite, Jean-Pierre Baron , président et Jean-Marc George, directeur de RSE.
©Philippe Dumoulin - Les élus de la CCDSV entourant le président, Marc Péchoux. À droite, Jean-Pierre Baron , président et Jean-Marc George, directeur de RSE.

AIN Publié le , Philippe Dumoulin

C’est sur le site de la station de traitement des eaux usées de Villeneuve que ce projet a vu le jour. Onze trackers de 117 m2 supportant chacun des panneaux photovoltaïques ont été installés. La production d’électricité est vendue au tarif réglementé aux habitants de la commune qui ont souscrit un abonnement auprès de RSE (Régie Services Energie), chargée de la commercialisation.

©Philippe Dumoulin Les trackers, support des panneaux solaires, sont voisins de la station d'épuration.

Le premier abonné a été raccordé mi-juin 2022. Il s’agit d’une première en France et la Communauté de communes Dombes Saône Vallée (CCDSV) prévoit d’équiper 10 ha de panneaux photovoltaïques d’ici 2030. L’installation de Villeneuve permettra de produire environ 477 MWh d’électricité par an, ce qui représente la consommation électrique annuelle moyenne d’environ 160 familles, hors chauffage et production d’eau chaude.

Les panneaux étant posés sur un tracker fixé sur un mât haut de sept mètres, cette installation n’empêche pas d’exploiter le terrain (élevages ou cultures). Après la visite sur site, David Pommier, maire de Villeneuve, a reçu les élus de la CCDSV et les représentants de l’entreprise RSE qui ont pris la parole. L'édile a tenu à remercier RSE pour la qualité de son travail, les élus de la communauté de communes présents et investis ainsi que la population qui a fait confiance à ce projet et qui a souscrit des abonnements. Un film retraçant les travaux depuis le début a été présenté.

Monsieur Jean-Marc George, directeur de RSE, a lancé un appel aux propriétaires fonciers privés qui pourraient mettre à disposition des terrains pour de futurs projets. Le montant de la location s’élève à environ 1000 € par an pour un hectare.

©Philippe Dumoulin L'arrière du tracker est équipé également de panneaux.

Un peu de technique

Les trackers ou "suiveurs solaires" sont orientables à la verticale et à l ’horizontale et tournent selon l’emplacement du soleil comme des tournesols. Ils doivent toujours être à la perpendiculaire du soleil. Un capteur détermine également la vitesse du vent. Si celle-ci est trop rapide, les trackers se mettent en position horizontale afin de les protéger.

La durée de vie des trackers est illimitée s’ils sont bien entretenus. Les capteurs durent environ 25 ans et les onduleurs environ 10 ans. Ceux-ci peuvent être changés. D’autre part, les trackers sont également équipés de panneaux sur la face arrière, ce qui permet une production sur les deux faces, même si le rendement est moindre à l’arrière car les panneaux captent l’albédo (le flux de lumière réfléchie).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?