Fermer la publicité

Villefranche/cyberattaque : Emmanuel Macron en visioconférence avec l'Hôpital Nord-Ouest ce jeudi

le - - ACTUALITES

Villefranche/cyberattaque : Emmanuel Macron en visioconférence avec l'Hôpital Nord-Ouest ce jeudi
Twitter Cédric O

Le président de la République a annoncé dans la foulée une nouvelle stratégie en matière de cybersécurité.

Trois jours après la cyberattaque à laquelle il a du faire face, l'Hôpital Nord-Ouest et ses trois sites de Villefranche, Tarare et Trévoux continue de fonctionner au ralenti. C'est pour organiser la riposte qu'Emmanuel Macron s'est, jeudi matin, entretenu avec les équipes beaujolaises et avec celles de Dax, également touchées par le même type d'attaque.

"Nous avons pu voir à quel point les attaques cyber peuvent désorganiser tout un système et le mettre dans une situation de grande vulnérabilité, a expliqué Emmanuel Macron lors de la réunion en visioconférence. Cette menace est extrêmement sérieuse. Et touche tous les secteurs (NDLR : 11% des cyberattaques concernent la santé). Certaines attaques sont étatiques, d'autres mafieuses, c'est le cas pour Villefranche et Dax."

Le président a annoncé dans la foulée une nouvelle stratégie en matière de cybersécurité. Une enveloppe d'un milliard d'euros devrait être débloquée pour l'occasion. Elle permettra d'investir dans la recherche et développement grâce au campus cyber. Le président entend également doubler le nombre d'emplois dans la cybersécurité d'ici 2025.

Pour le secteur de la santé, Emmanuel Macron a souhaité une formation des personnels. Il a aussi annoncé que 350 M€ des 2 milliards prévus pour le Ségur de la santé serviraient à renforcer la sécurité des systèmes d'information.

S'attaquer à un hôpital, c'est mettre en péril des vies

Bernard Perrut, député, s'est, de son côté, entretenu avec le Premier ministre mercredi. Pour l'élu, "si l'urgence est de faire en sorte que l'hôpital puisse reprendre rapidement son fonctionnement normal, et retrouver toutes les données de ses systèmes d'informations, sans payer de rançon (NDLR : l'Anssi, qui pilote la riposte, a demandé aux sites de Dax et Villefranche ne surtout pas payer de rançon), j'ai demandé au Gouvernement de mettre en place, dans la même urgence, une politique de prévention, de protection, et de réponse contre la cybercriminalité, avec des outils pour s'en prémunir, pour riposter et retrouver les cybercriminels qui agissent en toute impunité."

🔴 Il y a URGENCE à se doter de tous les moyens pour lutter contre la cybercriminalité, et protéger nos hôpitaux !...

Publiée par Bernard Perrut sur Mercredi 17 février 2021

"Je demeure très inquiet devant l'atteinte portée à l'intégrité numérique d'acteurs essentiels de notre société. S'attaquer à un hôpital, c'est mettre en péril des vies ! C'est faire disparaître des dossiers médicaux et des données personnelles ! Le président de la République a fait savoir qu'il annoncerait ce jeudi un plan de lutte contre la menace numérique, et je souhaite m'investir sur ce sujet qui me paraît essentiel."




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer