AccueilLOISIRSExpos en vueVillefranche : une exposition de peinture de Pernette Montet-Lézine

Villefranche : une exposition de peinture de Pernette Montet-Lézine

Elle prendra place au sein de la galerie du passage de l'ancienne mairie de Villefranche à compter de samedi.
Pernette Montet-Lézine privilégiait l'expression et la sensibilité à travers un langage coloré.
© DR - Pernette Montet-Lézine privilégiait l'expression et la sensibilité à travers un langage coloré.

LOISIRSExpos en vue Publié le ,

Du 3 au 18 septembre, à la galerie du passage de l’ancienne mairie, se tiendra une exposition de peintures de Pernette Montet-Lézine ; cette exposition est le fruit d’une collaboration entre l’Académie, l’Office culturel de Villefranche et l’association La collection Pernette Lézine. Cette association loi 1901 a pour but de conserver et de promouvoir une collection constituée du travail de la peintre ; elle a été créée en 2020 à Paris par ses membres fondateurs, Pernette Lézine, Anta White, Catherine Lézine, Véronique Lézine et Anne-Marie Lézine et son siège social est situé à Corbigny dans la Nièvre. Le projet en cours d’aménagement est d’entreposer à la remise de Corbigny et d’inventorier l’ensemble des peintures, dessins, estampes et statuettes de l’artiste.

Pernette Lézine était la fille aînée de Pierre Montet, enfant de la Calade ; Pierre Montet, (1885-1966), académicien égyptologue découvreur de Tanis, en 1939, a toujours maintenu un lien avec sa région natale et cet attachement se retrouve dans le lyrisme des paysages de sa fille présentés à l’exposition. Celle-ci est en effet construite autour de trois thèmes : la famille Montet, le paysage et le mouvement à travers la danse et la musique.

À la frontière du figuratif

L’artiste, élève d’André Lhote (1885-1962) et de Fernand Léger (1881-1955), se définit comme un peintre figuratif mais non réaliste ; sa peinture, très éloignée d’un rendu photographique, n’est pas éloignée du vrai ; elle privilégie l’expression et la sensibilité à travers un langage coloré tout en restant à la frontière du figuratif. L’objet de sa recherche est de rendre évidente une impression. On ne peut pas rester insensible au lyrisme qui se dégage de ses œuvres. Il sera possible d'en découvrir une trentaine lors du vernissage qui aura lieu le 3 septembre à partir de 11 h.

L'une des oeuvres de Pernette Monte-Lézine.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?