AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeVillefranche : une école saccagée, les enfants privés de kermesse

Villefranche : une école saccagée, les enfants privés de kermesse

A l'approche des vacances scolaires, l'heure n'est pas à la fête cette semaine à l'école Jacques-Prévert, touchée de plein fouet par d'importants actes de vandalisme.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

La vie de cet établissement scolaire situé à Villefranche, précisément dans le quartier de Belleroche, en est chamboulée.

Des tags insultants ont été barbouillés sur les murs, visant la police mais aussi un professeur des écoles. Le mobilier a été renversé et dégradé dans plusieurs salles de classes, ainsi qu'à la cantine. Sans parler du nettoyage colossal à effectuer. Le ou plus probablement les intrus ont forcé une fenêtre afin de pénétrer dans le bâtiment. Constatés lundi matin, les faits se sont produits durant le week-end, sans que l'on sache précisément à quel moment. Une enquête est actuellement menée par le commissariat de Villefranche, qui pourra notamment s'appuyer sur les relevés effectués par la police scientifique.

"On ne mettra pas de barreaux à toutes les fenêtres"

La directrice Laurence Serbac est encore choquée par ces actes de vandalisme. "Les dégâts sont importants. Des portes ont été défoncées probablement avec des extincteurs, une armoire métallique a été cassée et des dossiers endommagés. Les vandales ont essayé de mettre le feu dans les éviers", témoigne-t-elle.

L'école disposait par ailleurs d'un stock de matériel qui devait servir pour la prochaine kermesse. Il a été totalement saccagé. "Ce soir (mardi) j'annoncerai aux membres du conseil d'école que la kermesse sera annulée", confie-t-elle sur un ton amer.

De son côté, la ville de Villefranche a pris ses dispositions. "Nous avons déposé plainte comme à chaque fois que nous constatons des dégradations", souligne Sophie Lutz, adjointe aux écoles. Parallèlement, les services de la ville ont remis en état la cantine dès lundi afin de ne pas pénaliser les enfants. La salle dédiée au Rased (Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) sera de nouveau utilisable ce jeudi matin.

Quant à savoir si la mairie prendra des dispositions particulières, "ce sera selon les résultats de l'enquête", indique l'élue. "Nous n'allons pas mettre des barreaux à toutes les fenêtres. Il ne faut pas affoler les enfants, ni les parents. Bien sûr, la vigilance est de mise et la police municipale surveille le quartier. Mais le week-end, on ne peut pas demander aux équipages de tourner autour de tous les établissements scolaires", conclut l'élue.

Laurence Chopart et Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?