Fermer la publicité

Villefranche : un rameur caladois va réaliser un Iron man 100% Beaujolais

le -

Villefranche : un rameur caladois va réaliser un Iron man 100% Beaujolais
MI Events

Hugo Pijard, licencié à l'Aviron union nautique de Villefranche, va réaliser ce 19 septembre un Ironman made in Beaujolais, pour terminer sa saison sportive en beauté.

Il aura ramé pour y arriver. Alors qu'il s'était inscrit à un Ironman (une distance totale de 226 kilomètres à parcourir à la nage, en vélo et à la course) en Espagne, Hugo Pijard a dû faire face à l'annulation de l'épreuve, Covid-19 oblige.

Lui qui a conquis quelques titres de champion de France en aviron sous les couleurs de l'AUNV s'est en effet reconverti il y a quelques mois à ce nouveau format. Il s'est alors rabattu sur celui de Vichy, fin août, qui a également été annulé. Idem pour Nice.

Kinésithérapeute de profession, il a ajouté à ses 45 heures de travail hebdomadaires plus d'une quinzaine d'heures d'entraînement. Depuis le début de l'année, cela représente 89 kilomètres de natation, 5 000 kilomètres de vélo et 1 110 kilomètres de course. "Je n'ai pas fait tout ça pour rien, lance-t-il, j'ai limité mes sorties, je me suis imposé des contraintes. J'en ai parlé à des amis et j'ai décidé de réaliser mon propre Ironman ici, dans le Beaujolais".

Ces mêmes amis qui vont le suivre aussi bien sur l'eau que sur les routes pour l'encourager, le ravitailler… Sa famille sera également présente pour le soutenir.

Il va ainsi s'élancer samedi matin, à 6 h 30, dans le plan d'eau du Colombier et nager 3,8 kilomètres, avant d'enfourcher son vélo et de partir à l'assaut des routes du Beaujolais, en direction d'Oingt, de la vallée d'Azergues, du mont Saint-Rigaud, de Brouilly avant de repartir vers l'Ain. Un parcours de 180 kilomètres avant d'entamer la dernière partie de son épreuve : un marathon sur les chemins de halage en bord de Saône.

Il a reçu le soutien de la société MI Events, spécialisée dans l'événementiel sportif et pour laquelle il avait participé au triathlon de Courchevel le 16 août dernier, mais aussi d'un coach sportif, Florian Schäfer, qu'il a rencontré par le biais de son cabinet de kiné. "Florian m'a fait un programme d'entraînement, ajoute Hugo, il me suit régulièrement".

Son objectif : venir à bout de ce défi sportif hors norme, une première dans le Beaujolais et qui pourrait, pourquoi pas, donner des idées d'organisation d'un tel événement, tant la région s'y prête. "Quand on veut, on peut, conclut Hugo, il faut juste se donner les moyens. Pas besoin de course, de dossard, pour donner le meilleur de soi-même".

Fabrice PETIT

Correspondant local de presse




Fabrice PETIT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer