Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Villefranche nord : oublié IKEA, on repart à zéro !

le - - Economie

Villefranche nord : oublié IKEA, on repart à zéro !
Le projet d'une zone d'activités autour de l'échangeur sur l'A6 est relancé cette semaine, mais sans contours précis. Il faudra peut-être attendre quinze ans pour voir ces terrains aménagés.

On l'appelle "L'île Porte" ou "L'Ave Maria", mais elle est surtout célèbre en Beaujolais Val de Saône en qualité d'ex-"zone IKEA".

Après l'officialisation de l'arrêt des négociations avec le groupe suédois, la Communauté d'agglomération de Villefranche (CAVIL) relance la réflexion sur le futur de ces terrains stratégiques.
Une première réunion devait d'ailleurs avoir lieu cette semaine avec le cabinet lyonnais D2P Conseil, choisi pour mener de nouvelles études. D2P Conseil devra ensuite proposer des axes d'aménagement et de développement pour cette zone au potentiel économique évident, en bordure d'un axe routier majeur à l'échelle européenne.
Enjeu de cette première rencontre, signer l'acte de (re)naissance d'un projet qu'il faut construire de A à Z. Car pour l'instant, aucun périmètre n'existe, aucun type d'activités n'a été choisi, aucun calendrier n'a été arrêté, en résumé le futur de la zone de l'Ave Maria s'écrit à partir d'une page blanche !
Les années d'études et de réflexions passées sont toutes à jeter à la corbeille, ou presque. "On pourra sans doute faire usage de celles concernant la faune et la flore, la composition des sols ou encore certains flux de trafics", nuance Jean-Marc Besse, en charge des activités économiques à la communauté d'agglomération. C'est peu, mais cela s'explique par la stratégie employée jusqu'ici, quand la CAVIL avait fait le choix de répondre aux nombreux impératifs et quasi diktats avancés par IKEA comme préalable à toute installation. Tout était réfléchi au regard des exigences d'un client potentiel, pas réellement pensé en fonction de l'aménagement de l'espace.
Comme le géant de l'ameublement ne viendra pas, les élus locaux n'ont d'autre choix que de repartir à zéro.
Mais tout cela prendra du temps et il existe clairement peu de chances de voir un ruban coupé avant quinze ans… soit entre 2025 et 2030 ! Parmi tous ceux qui espéraient profiter des centaines de nouveaux emplois promis à court terme en 2008, certains couleront sans doute déjà une retraite heureuse quand le projet aboutira. "La réflexion sur le projet de la Sauvagère à Villefranche, qui a abouti en 2011, a débuté au milieu des années 1990. Pour un grand projet d'aménagement, il faut en général quinze ans avant d'aboutir", rappelle Jean-Marc Besse.
Les élus locaux assument aujourd'hui clairement le choix de la patience. Pour Jean Picard, président de la CAVIL, "il ne faut pas se précipiter, on devrait simplement pouvoir en dire un peu plus au dernier trimestre 2013 quand la réflexion avec le nouveau bureau d'études aura progressé". Quant à Michel Romanet-Chancrin, maire d'Arnas et vice-président de la CAVIL, il ne s'apitoie pas sur l'échec de l'ex-projet IKEA, "de mon point de vue, c'est un mal pour un bien", et défend une démarche plus cohérente qu'auparavant. "Cela promet d'être long, mais on va prendre du temps pour la concertation, la connaissance des contraintes du site, l'estimation des capacités financières de la collectivité, ou encore la maîtrise du foncier…" Avant cela, il faudra déjà six à neuf mois pour simplement mettre en place la méthode à suivre, organiser la réflexion et rédiger quelques idées fortes. Tout un programme.

Julien Verchère




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer