AccueilVILLEFRANCHEA la uneVillefranche : Marché couvert, opération séduction

Villefranche : Marché couvert, opération séduction

Entre 2008 et 2013, 800?000?euros ont été investis par la mairie pour installer un ascenseur, une benne pour le tri sélectif, des luminaires ou encore refaire l'extérieur des cases.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

Martine Glandier, adjointe déléguée au commerce et aux marchés, confirme les efforts réalisés pour la halle?: "C’était important de faire ces travaux pour améliorer le cadre". Et pour la suite, elle a déjà des projets en tête?: "Maintenant qu’on a le décor et les bons produits, on est sur une démarche de marketing, c’est-à-dire de mise en avant du marché".
Cette démarche, c’est aussi l’objectif de l’association des commerçants du marché dont Valérie Jandard est la vice-présidente. Elle s’explique sur le rôle de l’association : "Nous servons tout d’abord à promouvoir le marché par diverses actions comme l’organisation d’animations ou en faisant de la publicité. On essaye de faire venir les clients". Ce sera le cas le 1er?juin avec trois manifestations au programme. La venue du chef de la Ferme du poulet qui proposera sa recette de la semaine, la tenue d’un vide-dressing et un jeu en l’honneur de la fête des parents seront au rendez-vous.

"Aujourd’hui il y a une baisse de la fréquentation"

Effectivement, pour certains comme Véronique Gaillardou, vendeuse de fruits et légumes, le marché n’attire plus autant?: "Je suis présente depuis plus de dix ans et aujourd’hui il y a une baisse de la fréquentation, les gens viennent moins acheter. On ressent les effets de la crise". Isabelle Vouillon, charcutier traiteur, a sa petite idée pour attirer la clientèle?: "Il faudrait mettre un coup de peinture. Parce que je pense que ça peut en rebuter certains qui entreraient là pour la première fois. Moi qui connais d’autres marchés, je trouve qu’il faudrait rafraîchir un peu celui-ci". Une idée que défend aussi Valérie Jandard.
Malgré le nombre de clients qui diminue, la Chambre de commerce a quand même estimé le chiffre d’affaire des commerçants à 18,5 millions d’euros annuel.

Un marché qui a encore beaucoup de charme

Aujourd’hui le marché a pourtant encore quelques arguments pour attirer du monde. Comme le précise Martine Glandier?: "C’est un lieu convivial qui doit le rester. Mais surtout il y a des produits frais et les commerçants des marchés intérieurs et extérieurs proposent un rapport qualité/prix attrayant pour la clientèle". Pour Isabelle Vouillon, aucun doute sur le point fort du marché couvert : sa convivialité. "Ici on trouve des actifs, des inactifs qui se retrouvent ou se rencontrent. On voit beaucoup de clients qui discutent et l’ambiance est bonne. Après leurs courses certains montent même boire un coup ensemble à l’étage". C’est vrai qu’au marché les gens viennent et parlent en allant d’un stand à l’autre, dans le brouhaha général. C’est aussi cette atmosphère particulière qui fait que le marché dure depuis si longtemps.

Aurélien Sperandio Martine Glandier, adjointe déléguée au commerce et aux marchés, confirme les efforts réalisés pour la halle?: "C’était important de faire ces travaux pour améliorer le cadre". Et pour la suite, elle a déjà des projets en tête?: "Maintenant qu’on a le décor et les bons produits, on est sur une démarche de marketing, c’est-à-dire de mise en avant du marché".
Cette démarche, c’est aussi l’objectif de l’association des commerçants du marché dont Valérie Jandard est la vice-présidente. Elle s’explique sur le rôle de l’association : "Nous servons tout d’abord à promouvoir le marché par diverses actions comme l’organisation d’animations ou en faisant de la publicité. On essaye de faire venir les clients". Ce sera le cas le 1er?juin avec trois manifestations au programme. La venue du chef de la Ferme du poulet qui proposera sa recette de la semaine, la tenue d’un vide-dressing et un jeu en l’honneur de la fête des parents seront au rendez-vous.

"Aujourd’hui il y a une baisse de la fréquentation"

Effectivement, pour certains comme Véronique Gaillardou, vendeuse de fruits et légumes, le marché n’attire plus autant?: "Je suis présente depuis plus de dix ans et aujourd’hui il y a une baisse de la fréquentation, les gens viennent moins acheter. On ressent les effets de la crise". Isabelle Vouillon, charcutier traiteur, a sa petite idée pour attirer la clientèle?: "Il faudrait mettre un coup de peinture. Parce que je pense que ça peut en rebuter certains qui entreraient là pour la première fois. Moi qui connais d’autres marchés, je trouve qu’il faudrait rafraîchir un peu celui-ci". Une idée que défend aussi Valérie Jandard.
Malgré le nombre de clients qui diminue, la Chambre de commerce a quand même estimé le chiffre d’affaire des commerçants à 18,5 millions d’euros annuel.

Un marché qui a encore beaucoup de charme

Aujourd’hui le marché a pourtant encore quelques arguments pour attirer du monde. Comme le précise Martine Glandier?: "C’est un lieu convivial qui doit le rester. Mais surtout il y a des produits frais et les commerçants des marchés intérieurs et extérieurs proposent un rapport qualité/prix attrayant pour la clientèle". Pour Isabelle Vouillon, aucun doute sur le point fort du marché couvert : sa convivialité. "Ici on trouve des actifs, des inactifs qui se retrouvent ou se rencontrent. On voit beaucoup de clients qui discutent et l’ambiance est bonne. Après leurs courses certains montent même boire un coup ensemble à l’étage". C’est vrai qu’au marché les gens viennent et parlent en allant d’un stand à l’autre, dans le brouhaha général. C’est aussi cette atmosphère particulière qui fait que le marché dure depuis si longtemps.

Aurélien Sperandio

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?