Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Villefranche : les travaux du futur parking du Promenoir devraient démarrer début 2020

le - - A la une

Villefranche : les travaux du futur parking du Promenoir devraient démarrer début 2020
L' ouvrage représentera une surface de 6 000 m2.

ll comprendra 189 places sur deux niveaux. La durée de chantier de construction est estimée à quinze mois pour une livraison en 2021.

La ville a engagé un vaste plan d'action pour renforcer l'attractivité du centre-ville et veut faire de la place du Promenoir un lieu animé et vivant.

Pour l'équipe municipale, le stationnement sera l'un des vecteurs pour parfaire à l'élaboration de ce projet. C'est pourquoi plusieurs parkings vont voir le jour à Villefranche.

Ainsi, le conseil municipal était appelé lundi soir à approuver l'avant-projet définitif de construction du parking souterrain place du Promenoir dont le montant est estimé à 5 078 600 euros.

"Ce parking est conçu en cohérence avec le projet d'aménagement de surface avec l'objectif de limiter les contraintes sur le fonctionnement de la future place du Promenoir qui continuera d'accueillir les fêtes foraines et de nouvelles manifestations festives et culturelles", a indiqué Pascale Reynaud.

DEUX ACCES POUR LES VEHICULES

L'accès pour les véhicules au parking se fera depuis la rue d'Anse, via une rampe à sens unique en entrée de parking dans l'avenue du Promenoir et depuis la rue Jean-Cottinet, via une rampe à double sens en entrée et sortie de parking à l'extrémité sud de l'avenue du Promenoir.

L'accès piéton s'effectuera côté sud de la place. Il comportera deux escaliers, un ascenseur et un nouveau WC public.

Le coût initial prévisionnel initial était estimé à 4 600 000 euros, "mais compte tenu des importantes surfaces des tunnels d'accès au parking et après intégration des incidences géotechniques du sous-sol, le coût prévisionnel des travaux s'établit à 5 078 600 euros", a précisé l'élue.

L'ouvrage représentera une surface développée de plus de 6 000 m2.

La Gauche a voté contre ce projet en soulignant par la voix d'Alain Galland le "coût élevé de cette infrastructure soit 30 000 euros par place".

L'élu plaide aussi depuis des années pour des parkings relais. Un avis que ne partage pas Thomas Ravier, le maire en argumentant le fait que c'est difficile dans les villes moyennes. "Nous avons besoin de rapprocher le consommateur du centre-ville", a-t-il ajouté. Quant au coût : "Nous privilégions les dépenses d'investissement au fonctionnement". Et pour le choix d'un parking souterrain : "cela laisse de la place en surface pour entre autres des manifestations culturelles".

Laurence CHOPART




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer