Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Villefranche : les "gilets jaunes" ne lâchent rien

le - - A la une

Villefranche : les "gilets jaunes" ne lâchent rien
Le Patriote Beaujolais. - Les Gilets jaunes seront présents samedI.

Réunis hier à la Maison des familles de Béligny, ils ont de nouveau rendez-vous samedi à Villefranche.

Cela fait maintenant deux mois que les "gilets jaunes" sont mobilisés avec à la clé un panel de revendications que désormais tout le monde connaît : augmentation du SMIC, retour de l'ISF, suppression de la CSG, etc. Mercredi soir, ils étaient près de 300 réunis à Béligny à Villefranche. Nombreux étaient ceux qui ont fait part de propositions pour "continuer le mouvement" et lister des revendications.

Tout d'abord, certains ont regretté le manque de mobilisation à Villefranche samedi dernier : "Nous sommes presque 300 ce soir, nous étions seulement 60 samedi dernier", a fustigé une jeune femme. "Il faut continuer à être visibles", a ajouté une autre participante et multiplier les points de rencontre.

"POURQUOI PAS UNE VAGUE "GILETS JAUNES" LORS DES CONSCRITS" ?

"Je propose que l'on soit vu à la fête des conscrits et pourquoi pas faire une vague ? Si certains ont approuvé cette proposition, d'autres s'y sont opposés : "Nous sommes appréciés par la population, pour la fête des conscrits, il faut rester tranquilles", a rétorqué une dame d'une cinquantaine d'années.

"Il ne faut pas gâcher la fête", a ajouté une autre. Il lui a été répondu : "Il ne s'agit pas de ça, mais de montrer qu'on est là". Finalement, la question n'a pas été tranchée.

Puis de nombreux "Gilets jaunes" ont plaidé pour la création immédiate d'un RIC (Référendum d'initiative citoyenne). Sujet revenu comme un leitmotiv au cours de la soirée. L'occasion pour certains de parler de démocratie locale : "Je ne trouve pas normal que l'on n'ait pas un regard sur les budgets des communes", a fait remarquer une dame d'une soixantaine d'années. Il lui a été rétorqué : "Qui d'entre vous a participé ou assisté à un conseil municipal ?".

GRAND DÉBAT : "ON NOUS ENFUME"

Bien sûr, la question du "grand débat" a été évoqué : "On nous enfume", a lancé une "gilet jaune". "Les maires ne sont pas la bonne cible", a ajouté un ex-conseiller municipal d'une commune du département de l'Ain. "Certaines de nos revendications sont déjà écartées", a fait remarquer une autre personne dans la salle.

De nombreux autres sujets ont été évoqués comme l'Europe : "On doit en sortir" (NDLR : Il n'y a pas eu de protestation), "le traité de Maastricht nous tombe dessus maintenant". La suppression de la TVA sur les produits de consommation courante de première nécessité ou encore le contrôle des élus entre deux élections ont fait l'objet de remarques.

Quant aux propositions du Président de la République, alors que beaucoup de "gilets jaunes" les avaient déjà jugées "insuffisantes", elles n'ont pas fait l'objet de débat particulier.

Les "gilets jaunes" ont rendez-vous samedi à 10 h aux "Chantiers" (vers le rond-point des Chantiers) comme ils disent. Ils décideront alors des actions à mener dans la journée.

Laurence CHOPART




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer