Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Villefranche : la Ville va investir pour 20 millions d'euros

le - - A la une

Villefranche : la Ville va investir pour  20 millions  d'euros

Les dépenses de fonctionnement sont en baisse, les investissements en nette hausse.

Maintien d'un haut niveau d'investissement, des taux d'imposition restent inchangés depuis 1989 "pour préserver le pouvoir d'achat des Caladois" et un endettement inférieur de 25 % par rapport à 2009, ce triptyque a été souvent évoqué lors de la séance publique du conseil municipal de lundi soir qui était consacré au vote du budget de la Ville.

Les taux d'imposition restent inchangés : taxe d'habitation (16,72 %), foncier bâti (19,03 %) et foncier non bâti (27,84 %).

LES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS

Le budget de la Ville a inscrit 20 millions d'investissements au service de trois grandes priorités : faire rayonner Villefranche, son centre-ville et son patrimoine (33 %), favoriser l'épanouissement de tous et de chacun (32 %) et construire un cadre de vie toujours plus sûr et agréable (31 %).

Parmi les investissements, il est à noter les travaux d'aménagement de la place du Promenoir et et les études relatives au parc de stationnement. En ce qui concerne le quartier Monplaisir-Quarantaine, il est prévu le rachat d'équipements et la participation aux emprises publiques.

RUE NATIONALE : ELLE SERA VEGETALISEE

Les Caladois pourront découvrir cette année de nouveaux aménagements "d'espaces fraîcheur" rue Nationale. Elle sera végétalisée par endroit par la pose de petits arbustes. Les candélabres seront remplacés. Il est également prévu des études et des travaux de rénovation générale du marché couvert et le renouvellement des étals. Dans le cadre du volet "embellissement des entrées de villes, une première tranche de travaux est programmée aussi au rond point des chantiers.

La collégiale Notre-Dame des Marais va être dotée d'une nouvelle chaufferie et il est programmé une première tranche de travaux à la maison Vermorel. Des études sur le modèle économique seront réalisées.

Côté sport, la municipalité envisage des travaux, notamment au complexe sportif Chouffet/Montmartin (réfection des tribunes, construction d'une buvette et d'un espace VIP)et au complexe sportif Saint-Exupéry la réfection du terrain de foot synthétique et la piste d'athlétisme). Le Palais des sports fera l'objet également de travaux (maison du gardien) sans oublier le boulodrome de Lyonnaise. Côté culture, l'enveloppe est plus maigre : il est inclu au budget la réfection de l'éclairage et l'agrandissement des réserves du musée Dini, l'aménagement des bureaux du théâtre ainsi que la réinstallation de l'apothicairerie et travaux à l'Hôtel Dieu.

DEVELOPPEMENT NUMERIQUE DANS LES ECOLES

Si les écoles font l'objet de travaux de rénovation tous les ans, la municipalité a acté quatre programmes importants : la dernière tranche du gymnase Ferdinand Buisson et la rénovation du logement, l'aménagement et extension des écoles Jean-Macé, Paul-Eluard et Jean-Zay et le développement du numérique.

Dans le secteur de Béligny/Riottier, il est envisagé un aménagement de l'esplanade Ferdinand-Buisson, la création d'une plaine de jeux, une plateforme de sport urbain et terrain de football sur l'aire de loisirs et enfin un mini stade à Condorcet.

TRAVAUX DE VOIRIE

Les travaux concernant la voirie ne sont pas en reste et le maire a insisté sur leur importance même si ce n'est pas toujours visible. Des aménagements sont prévus entre autres boulevard Pasquier, rue des Jardiniers, rue Boiron, rue Jean-Baptiste Martini et divers travaux de sécurisation.

Autres investissements : ils concernent les travaux d'accessibilité, le maintien en l'état du patrimoine.

Parmi les actions foncières, l'acquisition du cinéma Rex est au programme.

La majorité a qualifié un "budget rigoureux, courageux et ambitieux". Ce qui n'était pas l'avis de tous les élus (voir encadré).

Laurence CHOPART

Groupes politiques (opposition), ce qu'ils ont dit :

Le groupe de Gauche (Villefranche Ville Avenir) a voté contre

"Les remarques ainsi que les propositions que nous avons pu faire lors du DOB (débat d'orientation budgétaire) n'ont en aucune façon influencé le budget, a fustigé Danièle Lebail. Mais le plus embêtant est que vous n'entendez pas les différentes demandes qui se sont exprimées les derniers mois dans la rue. Je veux parler des exigences de justice écologique de démocratie et de justice sociale. Dans ce dernier domaine nous vous avions proposé d'augmenter le budget du CCAS, l'aide aux associations caritatives et que dire de notre demande de mise en place des tarifs accessibles à tous pour la cantine ?"

Le groupe d'opposition Divers Droite (Villefranche en mouvement conduit par Pascal Ronzière) s'est abstenu : "Nous approuvons la baisse des dépenses de fonctionnement, mais nous sommes en désaccord concernant certains investissements qui ne sont pas à la hauteur de certains enjeux", a souligné Jean-Louis Allix.Le groupe approuve le plan "commerces" en faisant remarquer que cela faisait partie de leurs propositions depuis dix ans..

Le groupe Rassemblement national représenté par Florian Oriol a voté contre. L'élu regrette "​qu'il n'y ait pas eu de prise en compte des revendications des "gilets jaunes".




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide