AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeVillefranche : ivre, il manque de renverser un policier

Villefranche : ivre, il manque de renverser un policier

Un jeune homme de 25 ans a failli percuter des policiers ce dimanche dans la rue Gantillon. Il avait 2,24 g d'alcool par litre de sang.
L’individu, âgé de 25 ans, était en état d'ébriété ; ne comprenant pas que les forces de l'ordre lui demandaient de s'arrêter, il a poursuivi sa route avant que les policiers ne l'interpellent.
©Le Patriote - L’individu, âgé de 25 ans, était en état d'ébriété ; ne comprenant pas que les forces de l'ordre lui demandaient de s'arrêter, il a poursuivi sa route avant que les policiers ne l'interpellent.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le , Baptiste Tourpin

Lors d’un contrôle de police rue Gantillon à Villefranche-sur-Saône, un véhicule a manqué de percuter un policier à vive allure le dimanche 15 janvier. L’individu, âgé de 25 ans, était en état d'ébriété ; ne comprenant pas que les forces de l'ordre lui demandaient de s'arrêter, il a poursuivi sa route.

Lorsqu'il a marqué un stop à un feu rouge, un agent de police est venu à sa hauteur et lui a demandé de s'arrêter, l’individu, n’ayant toujours pas compris, s’est mis à redémarrer. Le policier a mis un coup dans la vitre arrière gauche et le jeune homme, réalisant enfin qu’il avait fait quelque chose de grave, s'est arrêté et a finalement baissé sa vitre.

Un incident qui aurait pu être "beaucoup plus grave" selon les forces de l'ordre

Lorsque le policier lui a ordonné de couper son moteur, le jeune ne s'est encore une fois pas exécuté : l'agent a dû faire usage de la force pour que l’individu coupe le moteur et qu’il sorte de son véhicule. Ce dernier s'est alors rebellé ; il a été menotté puis emmené au poste de police pour mise en danger de la vie d'autrui et rébellion.

Lors du test d'alcoolémie, les policiers ont découvert que l’individu avait 1,12 mg d’alcool par litre d'air expiré, soit 2,24 g par litre de sang. Déjà connu des services de police pour des faits similaires, il a été placé en garde à vue à la suite de cette interpellation. Le jeune homme a reconnu les faits : il fera l'objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour le 6 juillet 2023. L'incident aurait pu être "beaucoup plus grave" selon les forces de l'ordre, puisque le policier qu'il a failli renverser était de dos : sans ses collègues, il aurait probablement été heurté.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?