Fermer la publicité

Villefranche : incident chimique à l'usine Blédina, le soulagement

le - - Faits divers / Justice

Villefranche : incident chimique à l'usine Blédina, le soulagement
Julien VERCHÈRE - Les pompiers en intervention lundi 6 avril sur le site de l'usine Blédina à Villefranche.

Une mauvaise manipulation a entrainé lundi le dégagement de vapeurs nitreuses sur le site caladois du fabricant d'aliments infantiles. L'accident a nécessité de gros moyens d'intervention mais n'a pas fait de blessé.

Un accident industriel s'est produit lundi 6 avril vers 14 h 30 sur le site de production de l'usine Blédina, situé rue Philippe-Héron, au centre de Villefranche. Selon les premières constatations, une erreur de manipulation entre deux cuves d'une capacité respective de 600 et 1200 litres aurait conduit au mélange inopiné d'acide sulfurique et d'acide nitrique.

VOIR LES PHOTOS DE L'INTERVENTION DES POMPIERS

"Cela a occasionné le dégagement de vapeurs nitreuses, irritantes pour les voies respiratoires", a indiqué Thierry Rajot, commandant des opérations de secours, lors d'un premier point presse organisé sur les lieux. "L'intervention a consisté à créer un rideau d'eau afin de diluer les vapeurs, de les rabattre vers le sol pour en empêcher la diffusion", a détaillé le chef des opérations.

UN SUPERMARCHÉ ÉVACUÉ

Outre le site de Blédina et ses salariés, le supermarché Auchan situé à quelques dizaines de mètres a été évacué, tandis que les policiers débutaient un porte à porte dans l'immeuble voisin afin d'inviter les résidents à ne pas sortir de chez eux. Un périmètre de sécurité de 100 m a été mis en place autour de l'usine. Il a été porté à 300 m en direction du nord, le vent de sud sensible étant susceptible de propager les vapeurs dans cette direction.

Une quarantaine de sapeurs-pompiers étaient engagés sur l'intervention, dont la cellule spécialisée dans les risques chimiques (NRBC), le dispositif étant coordonné depuis un poste de commandement.

VOIR LA VIDÉO DE L'INTERVENTION DES POMPIERS

LES POUVOIRS PUBLICS RASSURANTS

Dans le même temps, on apprenait que des messages alarmistes étaient diffusés, notamment dans le département de l'Ain, invitant la population à se confiner (sic) jusque dans le secteur de Mâcon.

Sur place à Villefranche, les pouvoirs publics se montraient beaucoup plus rassurants face à l'incident. Vers 16 h 45, les premiers relevés effectués par la cellule NRBC afin d'estimer les rejets dans l'atmosphère ne laissaient pas présager de taux d'acide importants dans l'air.

Toutefois, l'intervention des sapeurs-pompiers s'est avérée longue. "Une fois le mélange opéré, il n'y a pas d'autre solution que de surveiller et d'attendre que l'un des éléments chimiques soit entièrement consommé par la réaction", a souligné Thierry Rajot.

RETOUR À LA NORMALE MERCREDI MATIN ?

Outre le sous-préfet Pierre Castoldi, on notait la présence du maire Thomas Ravier, de l'adjoint à la sécurité Alexandre Portier, ou encore du commissaire Eric Debeugny. "Il est trop tôt pour s'avancer quant aux causes de l'incident mais une enquête sera sans doute lancée, le site de Blédina faisant partie des installations classées", a précisé le sous-préfet.

Mardi, la rue Philippe-Héron est demeurée fermée à la circulation toute la journée. Sur le site de Blédina, des experts d'une entreprise spécialisée ont procédé à des prélèvements sur le produit afin d'en déterminer la nature précise et les modalités de vidange de la cuve incriminée.

Une opération programmée en soirée et devant marquer le retour à la normale, tandis que les sapeurs-pompiers restaient sur les lieux par mesure de précaution.

Du côté du groupe Danone, on insiste sur le fait que l'incident s'est déroulé "à l'extérieur des bâtiments dédiés à la production et qu'aucune fumée ni émanation de substances susceptibles de détériorer la qualité de l'air n'ont été relevées à l'intérieur". Et d'ajouter : "La qualité et la sécurité de l'ensemble des matières premières, emballages et produits finis ont été totalement préservées".

Blédina a diligenté des investigations sur le site pour déterminer l'origine de cet accident.

Julien VERCHÈRE




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer