AccueilVILLEFRANCHEA la uneVillefranche : goût de chlore dans l'eau du robinet, quel lien avec le coronavirus ?

Villefranche : goût de chlore dans l'eau du robinet, quel lien avec le coronavirus ?

L'Agglo Villefranche Beaujolais se veut rassurante quant à la qualité de la distribution de l'eau potable en cette période d'épidémie.
Villefranche : goût de chlore dans l'eau du robinet, quel lien avec le coronavirus ?

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

La peau sèche après la douche, un goût de chlore plus prononcé que d'habitude, la crise sanitaire a aussi un impact sur la distribution et plus précisément le traitement de l'eau potable.

A tel point que l'Agglo Villefranche Beaujolais fait état dans un communiqué des craintes apparemment relayées par certains habitants. "En cette période de crise sanitaire, certains ont fait des stocks d'eau en bouteille ou s'inquiètent d'un goût plus chloré que d'habitude au robinet, les professionnels de l'eau sont formels : l'eau du robinet reste totalement sûre malgré la pandémie", rassure la communauté d'agglomération.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la persistance du virus dans l'eau n'est pas impossible mais le risque de contamination est faible. D'autant plus après le processus de potabilisation mené par les distributeurs.

UNE HISTOIRE DE DÉBIT

En réalité, le goût de chlore plus prononcé qu'à l'habitude n'aurait qu'un lien secondaire avec le Covid-19. "Les éventuelles chlorations légèrement ajustées à la hausse sont (...) essentiellement liée à un changement dans les débits au moment où l'activité économique ralentit", explique l'Agglo Villefranche Beaujolais, qui insiste sur la pollution générée par l'eau en bouteille (transport, distribution, recyclage...), sans parler de son coût.

"Enfin, elle fait aussi courir un risque de contamination lors de l'achat", souligne la collectivité.

"Pour faire disparaître l'éventuel goût désagréable, il est conseillé de laisser un peu couler l'eau avant de la consommer et d'avoir une carafe d'eau d'avance au réfrigérateur. L'odeur de chlore disparaît en effet au bout d'une heure", achève la communauté d'agglomération.

J.V.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

Journal du 14 juillet 2022

Journal du14 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?