AccueilACTUALITESVillefranche : face aux "chiens méchants", La Poste veut protéger ses facteurs

Villefranche : face aux "chiens méchants", La Poste veut protéger ses facteurs

La Direction exécutive services-courrier-colis La Poste Auvergne-Rhône-Alpes a mis en place un plan de prévention pour assurer la sécurité de ses 1 513 facteurs du Rhône face aux agressions canines.
Villefranche : face aux "chiens méchants", La Poste veut protéger ses facteurs
© Flickr

ACTUALITES Publié le ,

Ce n'est pas qu'un running gag de notre imagerie collective, mais une réalité : les chiens peuvent mordre les facteurs. Et cela est arrivé plusieurs fois en 2021 et depuis début 2022. La Poste l'a relevé alors que sa direction régionale souhaite mettre en place un pan de prévention sur la région Auvergne Rhône-Alpes pour assurer la sécurité des 1 513 facteurs du Rhône face aux agressions canines.

"Ce plan s'adresse avant tout aux propriétaires de chiens afin de les sensibiliser au danger que peur présenter leur animal et à l'ensemble des communes du département", précise la Poste dans son communiqué de presse. Un type d'agression qui représenterait la troisième cause d'accidents du travail des facteurs après les chutes et les accidents de la route, soit 20 % de ceux-ci.

Trois morsures dans le secteur de Villefranche

En conséquence, un courrier d'information sur le sujet a été envoyé à toutes les communes du Rhône pour rappeler la nécessité d'une "action coordonnée de tous et le respect de la réglementation en vigueur". Dans le département, quinze agressions animales ont été recensées en 2022 dont cinq qui ont entraîné un arrêt de travail. L'année précédente, les morsures ont engendré en moyenne 31 jours d'arrêt de travail et des blessures graves nécessitant de la chirurgie reconstructrice occasionnant plus de 6 mois d'arrêt.

Des chiffres pour Villefranche ont également été dévoilés : trois morsures dont une avec un arrêt de plus de dix jours. La Poste a organisé sur les secteurs de Villefranche et Blacé des stages de prévention du risque canin entre le 31 mai et le 5 juillet. 224 facteurs/factrices ont été concernés.

Les bons gestes à adopter

Aussi, La Poste rappelle-t-elle plusieurs mesures : signaler pour les facteurs les zones de distribution les plus dangereuses ; envoyer des prospectus d'information aux propriétaires signalés leur rappelant de maintenir le portail de leur habitation fermé, de rendre hors de portée de l'animal sonnette et boîte aux lettres et d'attacher l'animal ; envoyer une lettre officielle précisant une suspension de distribution de courrier si la situation demeure inchangée, suspendre le courrier en cas de situation qui perdure ou de morsure et donc reprise de la distribution si des mesures sont prises.

La Poste précise également que le Codé pénal punit d'une amende de 3 750 € toute personne qui n'aurait pas tenu ou retenu son chien lorsqu'il attaque ou poursuit un passant, même sans dommage corporel.

À noter que même un chien qualifié de "gentil" et n'ayant jamais mordu auparavant peut s'attaquer à un facteur. "Dans la très grande majorité des cas recensés, les chiens ayant mordu le facteur n'avaient jamais mordu auparavant. Chaque propriétaire de chien est donc concerné par cette question", souligne La Poste.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?