AccueilVILLEFRANCHEA la uneVillefranche : et le Nizerand changea de cours

Villefranche : et le Nizerand changea de cours

Depuis l'été 2013, des engins de chantier s'affairaient à proximité du Nizerand.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

Le but était d'envergure : déplacer d'une vingtaine de mètres au sud de son cours actuel le Nizerand, sur une portion de 1,6 km entre le lycée Louis-Armand et le cimetière paysager, le long de la route de Montmelas. Cette voie de circulation, la RD44, a en effet au fil du temps subi les attaques de l'érosion due au Nizerand, dont les crues et décrues ont peu à peu rongé le sous-sol, mettant en jeu sa stabilité et ayant nécessité à plusieurs reprises des travaux de confortement.
Sur un autre aspect plus écologique, c'est la faune de la rivière qui a attiré l'attention des pouvoirs publics. Des seuils en cascade, autrefois utiles entre autres pour l'agriculture, empêchent aux poissons de remonter librement le cours d'eau. Une pêche préventive avait été réalisée plus tôt dans la semaine pour préserver les différentes espèces piscicoles présentes dans la rivière, lesquelles ont été relâchées en amont du chantier.
Une étape cruciale des travaux a été franchie le 14 mars ; l'ancien cours d'eau a été fermé, afin de permettre la mise au sec de l'ancien lit et ainsi de pouvoir effectuer l'enrochement et la mise en place du lit définitif. Le Nizerand a donc été dérouté sur une rivière de contournement provisoire qui aboutit dans le nouveau lit. Des méandres ont été aménagés sur le nouveau tracé, redonnant ainsi à la rivière sa sinuosité qu'elle avait perdue au fil du temps.
Le nouveau parcours du Nizerand a été réalisé par des gros terrassements, la terre excavée servira à combler l'ancien lit dans les prochains mois, avec de l'enrochement et une valorisation végétale qui viendra agrémenter les berges et le sentier de promenade qui va être conçu tout au long de la rivière.
Le coût du chantier, 1,3 million d'euros, a été financé à 50?% par l'Agence de l'eau, 30?% par le Conseil général qui fera dans l'avenir l'économie de travaux onéreux sur la RD44, et à hauteur de 18?% par la Communauté d'agglomération Villefranche Beaujolais Saône, maître d'ouvrage de l'opération.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?