AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeVillefranche : divorcé depuis quinze ans, il frappe son ex-femme lorsqu'il la revoit

Villefranche : divorcé depuis quinze ans, il frappe son ex-femme lorsqu'il la revoit

Un homme de 48 ans a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir porté un coup au visage de son ex-compagne. Il l'avait suivie et attendue en bas de chez elle avant de la frapper au printemps dernier.
Villefranche : divorcé depuis quinze ans, il frappe son ex-femme lorsqu'il la revoit
©Zoé Besle - Les faits remontent au 8 avril : devenu grand-père, l'homme se rend à Villefranche pour célébrer la naissance de son petit-fils et tombe sur son ex-compagne au domicile de ce dernier.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

"Je ne veux pas me constituer partie civile : mon ex-mari est qui il est et ne changera jamais". L'ex compagne du prévenu qui comparaissait le 26 juillet devant le tribunal de Villefranche était résignée ; la petite brune, les yeux embués, semblait pressée que cette comparution, dernière de la journée, se termine.

Âgé d'une cinquantaine d'années, son ex-conjoint, originaire de Stanjevci (Macédoine du Nord) semblait très sûr de lui. Dans un français approximatif, ce cariste de profession expliquait que son ex-compagne n'avait "rien à faire" chez leur fils en même temps que lui, quelques jours après la naissance de leur petit-fils.

"Ce n'est pas à vous d'en décider Monsieur", a souligné la juge. Les faits remontent au 8 avril : devenu grand-père, l'homme se rend à Villefranche pour célébrer la naissance de son petit-fils. Son ex-compagne, présente, s'apprête à quitter le domicile de leur fils lorsqu'elle apprend sa venue, mais ce dernier insiste pour qu'elle reste.

Lorsqu'il la voit "c'est comme s'il avait vu le diable", d'après les mots de son ancienne compagne : son ex-mari s'énerve et jette sa sacoche par terre : elle finit par quitter les lieux et rentre chez elle. Mais il la suit, sonne à plusieurs reprises chez elle et l'attend, caché dans sa cour. "Quand je suis sortie, il est arrivé de nulle part et m'a dit "ça tombe bien c'est toi que cherchais", témoigne son ex-compagne. Il la frappe alors à la mâchoire et elle tombe au sol.

Quatre mois de prison avec sursis

Le mari d'une de ses voisines, témoin de la scène, s'interpose et appelle les forces de l'ordre. Son ex compagne dépose une plainte le 10 avril, plainte qu'elle souhaitera par la suite retirer mais ne pourra pas en raison de délais dépassés.

Résignée, elle n'a pas souhaité se constituer partie civile, même si le coup de son ex-mari lui a causé des blessures aux mains et une incapacité temporaire de travail (ITT) de trois jours lorsqu'elle a atterri sur le sol.

Tout le long de son passage au tribunal, son ancien mari semblait persuadé d'être dans son bon droit, soulignant qu'elle n'avait pas à se trouver chez leur fils en même temps que lui : la justice l'a rappelé à l'ordre, le condamnant à quatre mois de prison avec sursis. Pour ne pas aller en prison, le cariste a l'interdiction de se rendre au domicile de son ex-femme et d'entrer en contact avec elle pendant deux ans.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?