Fermer la publicité

Villefranche : ces familles qui ont découvert l'école à la maison

le - - A la une

Villefranche : ces familles qui ont découvert l'école à la maison

Avec la fermeture des écoles, les professeurs ont du mettre en place dans l'urgence un suivi pédagogique. Après plus d'un mois d'école à la maison, le ressenti de parents devenus maîtres et maîtresses.

Plan de travail hebdomadaire, exercices sur manuel ou encore sur fiches, les enseignants ont du mettre en place la continuité pédagogique de nos petites têtes blondes.

Sébastien Boutte, inspecteur de l'Éducation nationale pour la circonscription de Villefranche l'affirme, "les enseignants se sont rapidement et fortement mobilisés et font aujourd'hui évoluer leurs pratiques afin de s'adapter à ce contexte inédit".

Les parents ont quant à eux du prendre le relais afin de faire travailler leurs enfants. Pas toujours évident comme situation. Vanessa, maman d'un enfant de dix ans actuellement en CM2, en témoigne : "Mon fils à du mal a rester en place. Il n'est pas très scolaire. Si l'on fait une heure et demie le matin et pareil l'après-midi, c'est déjà pas mal. Avec son papa, il arrive à être un peu plus discipliné, donc travaille un petit peu plus."

Pour d'autres, comme Pauline, maman de deux enfants de cinq et huit ans, tout s'est déroulé sans accroc. "J'ai des enfants qui fonctionnent bien à l'école et je suis disponible pour eux. Nous n'avons donc pas éprouvé de soucis en particulier", sourit-elle.

LE MAIL COMME PREMIER MOYEN DE COMMUNICATION

Dans cette période de confinement, les professeurs utilisent principalement le mail comme moyen de communication pour joindre les parents et les enfants et transmettre les devoirs.

Mais là aussi, chacun sa méthode. "Jusqu'aux vacances, la maîtresse de ma fille nous a contacté tous les jours pour nous donner les devoirs du lendemain, avec un récapitulatif expliquant ce qu'il fallait faire, le temps de travail estimé, et avec tous les autres documents associés", délivre Pauline.

Vanessa explique pour sa part que la maîtresse de son fils a décidé d'envoyer les devoirs par période de deux jours. "A la fin de chaque période de deux jours, la maîtresse a envoyé les corrections et les enfants ont pu aussi lui envoyer leurs travaux. Quand nous n'avions pas le temps de tout faire, nous rattrapions le retard le mercredi et le samedi".

LES VIDÉOS COMME MOYEN D'APPRENTISSAGE

Parfois, les manuels ne suffisent pas. Les écrans prennent alors le relais. Des vidéos parfois conseillées par les enseignants. Pour Pauline, "la vidéo attire toujours l'intérêt des enfants et permet de varier par rapport au support écrit". Un nouveau mode d'apprentissage donc.

Mais la vidéo peut aussi être utile pour les parents. Vanessa confie avoir regardé des tutoriels sur YouTube. "Au début, je ne savais plus poser les divisions. Je n'en avais pas fait depuis l'école primaire. Il a fallu que je regarde un tuto pour m'en souvenir. Grace à la vidéo, j'ai pu aider mon fils", illustre-t-elle.

Mais pour l'heure, place aux vacances. La suite ? Le Gouvernement l'a annoncé, les enfants reprendront le chemin de l'école à travers un plan sans doute étalé sur trois semaines, du 11 au 25 mai. Les parents espèrent que leurs enfants n'auront pas trop de retard dans leurs apprentissages. Mais avec l'école à la maison, l'essentiel a sans doute été sauvegardé.

Élisa BRUNEAU




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer