AccueilACTUALITESComme partout en France, Camaïeu baisse le rideau à Villefranche

Comme partout en France, Camaïeu baisse le rideau à Villefranche

Suite au placement de Camaïeu en liquidation judiciaire ce mercredi 28 septembre, les deux boutiques caladoises de la marque fermeront leur portes samedi soir.
La vitrine actuelle du magasin de la rue nationale
Alexandre Bonnet - La vitrine actuelle du magasin de la rue nationale

ACTUALITES Publié le ,

Comme dans de nombreuses villes de France où l'enseigne était implantée, c'est la douche froide ce jeudi à Villefranche-sur-Saône. Les deux magasins Camaïeu de la capitale du Beaujolais (rue nationale et galerie marchande de Casino), comme 510 autres dans l'Hexagone, fermeront définitivement leurs portes samedi soir.

Mercredi 28 septembre, le tribunal de commerce de Lille annonçait la liquidation judiciaire de la marque laissant ainsi près de 2 600 personnes sans emploi. La reprise par l'homme d'affaires Michel Ohayon en 2020 n'y a rien fait, il laisse derrière lui une société avec 240 M€ de dette.

Des salariés sous le choc et dans l'attente

Ce matin, rue Nationale, le temps gris n'arrange rien à l'humeur déjà maussade des salariées. Elles continueront tout de même à vendre jusqu'à la fin de la semaine les vêtements d'une marque qui vient de s'écrouler.

La tristesse se lit sur le visage des vendeuses du magasin. Pour la plupart, elles étaient attachées à cette entreprise 100 % française. "Dans cette boutique, ils y en avaient qui travaillaient là depuis plus 20 ans, alors oui, il y a une grande déception", lâche amèrement Alice*, l'une des employés du magasin.

Depuis 8 h ce jeudi matin tout en retenant ses larmes, elle reçoit les appels de ses clients qui ne comprennent pas cet arrêt définitif de l'activité. "Comme nous, ils n'y croient pas", glisse-t-elle. L'échoppe installée dans le centre-ville fonctionnait d'ailleurs plutôt bien avec une clientèle de longue date. Pourtant c'est bel et bien fini comme le stipule le panneau placardé sur la vitrine de l'enseigne. "Ils n'ont même pas été fichus de nous faire des pancartes pour annoncer la fermeture", s'irrite Alice.

"On est vraiment triste que ça se termine aussi soudainement"

Depuis deux semaines, les neufs salariés des boutiques de Villefranche avaient été mis au courant de la situation délicate que traversait la société. Néanmoins lorsque le couperet est tombé ce mercredi soir, la chute a été brutale. "On est vraiment tristes que ça se termine aussi soudainement", explique la vendeuse qui ne s'inquiète pas pour autant de sa future situation professionnelle.
Les deux magasins fermeront leurs portes samedi soir mais pour l'instant les employés des deux boutiques n'en savent guère plus. "On a eu un mail hier nous annonçant la liquidation mais depuis c'est silence radio. On ne sait pas ce que l'on doit faire. On a eu aucune information de la direction", s'inquiète Alice.

*Le prénom a été modifié pour préserver l'anonymat de l'employée. La direction nationale de Camaïeu ayant donné l’ordre à ses salariés de ne répondre à aucune sollicitation des journalistes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?