AccueilVILLEFRANCHEA la uneVillefranche : 10 millions d'investissement pour le dernier budget

Villefranche : 10 millions d'investissement pour le dernier budget

La séance publique du conseil municipal de lundi avait une résonnance particulière puisqu'il s'agissait du dernier budget sur un exercice "plein" comme l'a indiqué le maire, les futures échéances municipales devant avoir lieu en mars prochain.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

En janvier 2014 un budget partiel sera voté. Les élus en place voteront alors le budget primitif comme il se doit.
En introduction de la séance, Bernard Perrut a souligné les quatre points forts qui caractérisent ce budget : 10 millions d'euros d'investissements, pas d'augmentation du taux d'imposition, maîtrise des dépenses de fonctionnement et baisse du niveau d'endettement. "Celle-ci sera de 15?% d'ici au 1er janvier 2014", a précisé Daniel Faurite, adjoint aux finances.
Ce lundi, il était donc proposé d'approuver par chapitre en investissement et fonctionnement le projet de budget.

De gros travaux de rénovation

Parmi les gros investissements, la ville a prévu 375 000 euros pour le Palais des sports (rénovation de la grande salle, hall et amélioration énergétique). Une somme importante sera dédiée à la restauration des tribunes et des vestiaires du stade Armand-Chouffet (215 000 euros).
Le viaduc vers le quartier Monplaisir va être restauré et mis en lumière (150 000 euros).
Le volet social n'a pas été omis avec des fonds dédiés à l'aménagement des locaux du 198 rue Gantillon pour les associations caritatives dont les Restos du cœur et le Secours catholique (502 000 euros). La municipalité va investir également 100?000?euros pour la rénovation de la façade de la Maison des familles de Béligny et la réfection énergétique du même bâtiment.

Etablissements scolaires : encore de nombreux travaux

L'école maternelle Paul-Fort va être relookée. Le montant de l'investissement s'élèvera à 200?000 euros pour le ravalement de la façade et des travaux de menuiserie. D'autres travaux moins importants concerneront notamment les écoles Dumontet (aménagement de deux classes), Lamartine (traitement de la cour) et Condorcet (restructuration et suppression du préfabriqué).

Un gros budget pour le projet Monplaisir/Quarantaine

720 000 euros pour l'acquisition du foncier et des premiers travaux de démolition, c'est l'enveloppe prévue pour la première phase d'un projet qui va s'étaler sur dix ans. La réhabilitation du quartier s'étendra sur une surface de dix hectares.
De nombreux aménagements
Dans le chapitre "commerces", il a été budgété l'aménagement de la galerie et des cases du marché couvert ainsi que celui de la façade ouest et des quais de tri pour le tri sélectif. Les travaux du site du Bordelan très fréquenté par les enfants de la ville seront poursuivis également (80 000 euros).

Nouvelles constructions : Hôtel de police et maison de quartier

Dans le domaine de la sécurité urbaine et comme indiqué également lors du débat d'orientation budgétaire, le nouvel hôtel de police va être reconstruit (500 000 euros).
La maison de quartier Troussier, bientôt opérationnelle, est budgétée à 207 000 euros.
Des études pour une salle de sports et de spectacles
Elles vont concerner le projet de création d'une salle à vocation sportive (40 000 euros) et une salle de spectacles qui devrait être située en centre-ville (50?000 euros).

Echos des divers groupes politiques

Alain Galland (le groupe de Gauche a voté contre) : "Je n'irai pas dans votre sens en ce qui concerne l'autosatisfaction. On a du mal à voir se dessiner un projet de ville solidaire, écologiste et actif. Les subventions aux associations stagnent, y compris celles destinées aux associations caritatives". Le groupe de Gauche plaide également depuis des années pour la mise en place d'activités gratuites au profit des familles en difficultés et selon le quotient familial. "Quel devenir pour le centre commercial de Belleroche??" a demandé l'élu en faisant remarquer "qu'aucun investissement n'était prévu pour la Maison Vermorel. Vous avez aussi participé à l'enterrement de la salle de musiques actuelles", a-t-il lancé.
Pascal Ronzière (le groupe Divers Droite s'est abstenu)?: "La situation financière est plutôt bonne et saine", fait remarquer Pascal Ronzière. "Par contre le niveau d'ambition est peu élevé en ce qui concerne le budget" en pointant du doigt la partie dédiée à la voirie (700?000 euros) et les 150?000?euros pour les viaducs. "Par ailleurs, vous aviez pris en 2008 un certain nombre d'engagements qui n'ont pas été tenus, ajoute Pascal Ronzière. Un plan de commerces de proximité n'a jamais vu le jour, le nouveau commissariat n'est jamais venu, idem pour Ikéa." L'élu fait remarquer également "le peu d'ambition pour la Maison Vermorel" et demande que les 50 000 euros prévus pour l'étude d'une salle de spectacles ne soit pas uniquement centrée sur la Bourse du travail.
Benoit Froment (Divers Droite s'abstient) : "Si l'on s'arrête aux chiffres, ce budget apporte, une fois de plus, une certaine satisfaction que vous n'avez pas manqué de soulever dans votre présentation. Le niveau d'investissement reste important et permet de répondre de manière correcte aux besoins d'équipements nouveaux". Mais Benoit Froment pense que la lecture politique du budget laisse peu de place à une vision du développement de la ville à cinq, dix ou vingt ans, "alors que la période est particulièrement favorable pour un vrai travail prospectif". L'élu aurait souhaité que "l'on profite de la dynamique de la création de la métropole pour se rapprocher de Lyon et de partager des secteurs en développement économique".

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?