AccueilACTUALITESViticultureVignes : elles sont observées minutieusement

Vignes : elles sont observées minutieusement

Avant que le réseau maturation s'active pour évaluer la maturation du raisin par une série de prélèvements, la tournée appelée Viséo qui a eu lieu lundi a permis de rendre compte des premières informations sur le vignoble.

ACTUALITESViticulture Publié le ,


"Nous observons des parcelles témoins sur onze communes, soit des rangs qui n'ont pas fait l'objet de produits phytosanitaires", délivre Florence Hertaut, conseillère en viticulture et œnologie à la Chambre d'agriculture du Rhône. La situation sanitaire est bonne. Le feuillage est très vert. Les premières baies vairées ont pu être observées à Lucenay, Lancié, Chazay, soit dans les zones les plus précoces du Beaujolais. Côté maladies, très peu de mildiou a été détecté et encore moins d'oïdium. Les pluies du printemps ne semblent pas avoir affecté le vignoble.

Prélèvements sur 191 parcelles

Le réseau maturation va bientôt être opérationnel, soit à partir du 19 août ou du 22 août, "cela dépendra de la météo", dit Florence Herthaut. Soixante communes, soit cent quatre-vingt-onze parcelles de gamay et trente-sept de chardonnay vont faire l'objet de prélèvements. Le réseau maturation s'intéresse à l'évolution de la maturation du raisin. Avec différentes analyses, il caractérise les millésimes, évalue le rendement des récoltes et estime la date des vendanges.
Quant à celle-ci, "il est encore trop tôt pour se prononcer", souligne la conseillère en viticulture. Plusieurs paramètres vont jouer comme les prélèvements effectués via le réseau maturation et la météo d'août et septembre. "Malgré le beau temps de juillet et début août, le cycle de la vigne ne se rattrape pas, indique Florence Herthaut, on ne vendangera pas la première quinzaine de septembre."

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?