Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Vers une marque collective pour les vins effervescents

le - - Viticulture

Vers une marque collective pour les vins effervescents
DR

La maison Boisset est l'un des précurseurs, avec la maison Loron, dans le domaine de l'élaboration des vins effervescents de type aromatique en rosé et rouge selon la méthode ancestrale.

"Nous avons commencé en 2002/2003, l'activité est montée en flèche en 2007/2008 pour arriver aujourd'hui à 250 000 bouteilles par an avec comme principaux marchés la Suède, le Japon et l'Asie", indique Marcel Combes. La maison Boisset a mis en place un partenariat avec des viticulteurs et des caves avec à la clé un cadre bien précis. "Il nous faut des raisins parfaits car la fermentation amplifie le goût, qu'il soit bon ou mauvais", explique Marcel Combes.

Un gamay fruité donne un autre style de vin effervescent et la méthode ancestrale est pratiquée exclusivement à partir d'un cépage dit aromatique. "Il s'agit d'une méthode naturelle qui donne un produit explosif en fruits et une sucrosité naturelle", ajoute le directeur.

Boisset élabore ce type de vins pour son propre compte mais aussi pour Terres B et des viticulteurs. "Cette façon de se regrouper avec Terres B permet de consolider les volumes et de travailler sur des volumes plus importants et plus réguliers, expose Marcel Combes. Cela permet aussi à un viticulteur de se lancer car il peut disposer d'une structure qui répond à sa demande."

Encouragée par une progression mondiale du marché des vins effervescents, la Maison Boisset veut aller plus loin. D'où son implication dans le projet de marque collective. "Nous sommes à la fois locomotive et partenaire. L'idée au départ était d'aller vers une appellation d'origine contrôlée, mais les méandres, les carcans et les complications administratives demanderaient dix à quinze ans de mise en place", souligne Marcel Combes. Dans les solutions rapides, il y a donc l'idée de cette marque collective. "Créer quelque chose tout seul c'est aujourd'hui difficile, même si on est un groupe comme Boisset, avec des moyens. La communication sur le vin est compliquée. Donc plus nous sommes nombreux, plus la diffusion du produit sera large. Le but de la marque est d'en faire un succès. C'est aussi aider les viticulteurs du Beaujolais qui cherche des débouchés. Aller vers deux ou trois, voire quatre millions de bouteilles, permettrait pour des vignerons de sortir la tête de l'eau. D'autant plus que l'on s'achemine vers un marché qui n'est pas concurrent à ce que fait déjà le Beaujolais. Le vin mousseux de type aromatique n'est élaboré qu'à partir du gamay et il se trouve en Beaujolais !", s'enthousiasme Marcel Combes.

Des dégustations d'agrément

A ce projet de marque collective, il a été rattaché un cahier des charges précis pour garantir que les vins mis sur le marché soient parfaits avec à la clé des dégustations d'agrément. Les acteurs de ce projet s'orientent sur le nom Caladois. Aujourd'hui, un frein administratif  semble peser (voir par ailleurs) sur ce nom. Marcel Combes ne comprend pas. "Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il faut cadrer les choses, contrôler et ne pas faire de la copie. Nous cherchons des solutions et également à faire sortir les viticulteurs du Beaujolais de leurs difficultés et nous rencontrons en face de nous une administration qui semble être frileuse pour ce nom." Cependant, pour Marcel Combes, le problème ne semble pas incontournable. "Ce sont juste des documents administratifs et juridiques." Il pense de toute façon que le projet aboutira même si c'est avec un autre nom.

Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer