AccueilVILLEFRANCHEA la uneVers une labellisation : "Villefranche, ville d'art et d'histoire"

Vers une labellisation : "Villefranche, ville d'art et d'histoire"

C'est un sacré travail que la ville de Villefranche a entrepris avec la Maison du patrimoine : obtenir le label "Ville d'art et d'histoire".

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

Ce label officiel est attribué par le Ministère de la culture aux communes qui s'engagent dans une politique d'animation et de valorisation de leur patrimoine, bâti et immatériel, naturel et industriel, ainsi que de l'architecture.
C'est aussi la valorisation des savoir-faire qui ont marqué et marquent encore notre ville comme le textile et la viticulture. La mémoire des habitants constitue un élément clé également. L'idée est venue de Béatrice Grandchamp, conseillère en action culturelle et patrimoine à la Direction régionale des affaires culturelles, qui au cours d'une réunion avec la municipalité a proposé à la ville de Villefranche de postuler pour obtenir ce label. Jean-Luc Guénichon a donc été missionné pour construire ce projet avec Géraldine Drey-Charrion, agent du patrimoine. "Il ne s'agit pas d'un label uniquement touristique mais d'un label culturel, patrimonial. Les actions qui en découleront devront être investies par les habitants", souligne Géraldine Drey-Charrion. Le but est d'intégrer dans la démarche tous les éléments qui contribuent à l'identité d'une ville riche de son passé et fort de son dynamisme. "L'objectif également n'est pas de regarder vers le passé mais de s'appuyer sur celui-ci pour construire l'avenir", ajoute Jean-Luc Guénichon. Cela induit une politique publique transversale qui doit concerner plusieurs domaines de compétences (habitat, urbanisme, développement durable, tourisme, etc.), soit un projet global de territoire.

Investir sa ville à travers l'histoire

La démarche intègre notamment les études de connaissance préalable des territoires, l'existence d'un secteur sauvegardé ou d'une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager, la protection des monuments historiques, les opérations d'archéologie et d'ethnologie, la politique de restauration du patrimoine et les initiatives en faveur de la création et de la qualité architecturale, urbaine et paysagère. "La démarche comprend également le bilan de la politique urbaine menée par la collectivité territoriale (concours d'architecture, aménagements urbains, commande publique mise en valeur de l'espace public etc.)", expose Jean-Luc Guénichon. Concrètement, des spectacles pourront être organisés dans des monuments historiques, le patrimoine devrait "se raconter" : horloge de Béligny, maisons ouvrières, usines de textile, etc. Les actions auront pour objectif d'investir la ville à travers l'histoire. Autre piste de réflexion qui pourra être menée : comment penser sa ville maintenant à partir de son histoire et de sa conception.
Mardi, pour la première fois, le comité de pilotage constitué des responsables du secteur culturel, du tourisme et de l'urbanisme était réuni pour amorcer ce long travail qui devrait déboucher sur une labellisation en 2014.

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?