AccueilACTUALITESViticultureVendanges 2022 : ou l'équilibre entre le fruit et la structure

Vendanges 2022 : ou l'équilibre entre le fruit et la structure

Si la quantité va faire défaut selon les secteurs, le millésime s’affirme déjà comme un très beau selon les professionnels du Beaujolais.
Chez Christophe Subrin, vigneron dans les Pierres dorées (Le Breuil), la qualité était au rendez-vous, pas la quantité.
© Franck CHAPOLARD - Chez Christophe Subrin, vigneron dans les Pierres dorées (Le Breuil), la qualité était au rendez-vous, pas la quantité.

ACTUALITESViticulture Publié le ,

Seaux, sécateurs, hottes, pressoirs, etc. Tout ou presque est désormais nettoyé et rangé dans les domaines du Beaujolais. Les vendanges 2022, les plus précoces après 2003, ont pris fin il y a quelques semaines et déjà l'heure est au premier bilan pour la profession. Un bilan contrasté, tant l'année 2022 aura été éprouvante pour les vignerons, avec comme toujours, et il faudra sans doute s'en habituer avec le changement climatique, un ensoleillement fort - la durée d’insolation cumulée depuis le début de l’année reste très largement la plus élevée (1 903 heures) devant celle de 2019 (1 784 heures) – la sécheresse et des orages très localisés, accompagnés pour certains par de chutes de grêle.

Avec tous ces éléments, uniquement sur le plan de la quantité, 2022 s'annonce bien comme un millésime hétérogène "d’un secteur à un autre de notre vignoble, comme le précise Daniel Bulliat, président d'Inter Beaujolais, dans un communiqué de presse. La quantité sera inférieure de 20 % à la moyenne des cinq dernières années."

Christophe Subrin, vigneron bio dans le sud du Beaujolais (Le Breuil) sur 12 ha, confirme que sa récolte a souffert du sec. "La quantité n'est pas au rendez-vous. Je constate une perte de récolte de l'ordre de 40 % par rapport à mon rendement habituel. Depuis mars, on n'a pas eu assez d'eau : 70 mm fin juin et un peu moins avant les vendanges, sachant que j'ai démarré ma campagne le 1er septembre. Mais les vignes ont souffert de la chaleur en juillet, surtout mes jeunes vignes, plus que les plus vieilles grâce à leur meilleur enracinement."

Un beau mix entre 2020 et 2021

Même son de cloche à l'extrémité nord du Beaujolais, même si ce secteur a bénéficié d'un peu plus d'eau fin juin. Jérome Corsin, vigneron à Jullié et coprésident du cru juliénas, avance un rendement moyen de 40 hl/ha, mais "une qualité sanitaire au top. On aurait aimé avoir un degré de moins et des hectolitres en plus. Mais on ne va pas s'en plaindre non plus. On sait qu'au mois d'août, c'est la nature qui décide… Avant, on se focalisait beaucoup sur le degré et l'acidité. Aujourd'hui, on n'oublie pas de prendre en compte les anthocyanes. Pour ces vinifications, j'ai cherché de la rondeur mais il ne fallait pas aller trop loin dans les extractions car la richesse était déjà présente."

Christophe Subrinassure que par le jeu des assemblages, la qualité du millésime s'annonce équilibrée. "Pour ma part, j'ai entamé ma campagne de vendanges en ramassant une récolte avec de fortes concentrations. Mais les pluies tardives ont permis de "diluer" le degré alcoolique et l'acidité. 2022 sera un beau mix entre un millésime 2020 très solaire et un 2021 plus bourguignon, plus léger."

Daniel Bulliat, lui, parle "de vins signature" pour caractériser le profil de 2022. "On retrouve des similitudes avec les grands millésimes 2009, 2015, 2018 et 2020".

Pour l’élaboration des blancs et des rosés, "ce millésime chaud a donné plus de fil à retordre, affirme Bertrand Chatelet, directeur de la Sicarex Beaujolais, l’Institut de recherche viticole et œnologique du Beaujolais. La préservation de la fraîcheur est nécessaire pour le bon équilibre gustatif des vins. Je trouve rassurant de voir la belle qualité des vins de gamay cette année alors que les perturbations liées au changement climatique sont dans les esprits de chacun. Cela laisse présager de futurs beaux millésimes même s’il faudra redoubler d’efforts d’adaptation".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?