Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Union des vignerons : pourquoi Saint-Cyr a démissionné

le - - Viticulture

Union des vignerons : pourquoi Saint-Cyr a démissionné
Thierry Saint-Cyr a quitté son poste de secrétaire général, lassé des attaques venant selon lui de son propre camp. L'Union des vignerons n'a plus de patron.

Le vignoble beaujolais est habitué à traverser des crises.

Il y a quelques semaines, des remous au sein du personnel de l'Union des vignerons du Beaujolais (UVB) aboutissaient au départ du contesté directeur Pierre de Sigoyer.
Cette fois-ci, c'est Thierry Saint-Cyr qui s'en va. Figure du vignoble depuis une dizaine d'années et secrétaire général de l'UVB depuis 2008, le vigneron d'Anse a posé sa démission, même s'il expédiera jusqu'à la fin du mois les affaires courantes. "C'est une décision qui couvait depuis quelque temps. Mais j'ai d'abord tenu à ce que les problèmes internes à l'UVB soient résolus avant de l'annoncer", précise Thierry Saint-Cyr, visiblement lassé d'entendre les critiques récurrentes à son encontre. "J'ai été mis en dessous de terre par l'ODG beaujolais/beaujolais-villages, l'ODG même dont j'étais issu. Quand je vois le temps et l'énergie dépensés pour le collectif et les reproches effectués par des gens qui vous ont pourtant élu… Débrouillez-vous !", lance Thierry Saint-Cyr à l'adresse de ses détracteurs, lui qui a parfois été taxé d'occuper le poste par intérêt personnel. Mais le fond du problème semble ailleurs. "Ils ne veulent plus de secrétaire général à l'union des vignerons", affirme Saint-Cyr. "Je n'occupe plus le poste mais je revendique toujours sa nécessité, pour l'unité du Beaujolais. Je ne vois pas deux présidents d'ODG aux manettes du vignoble", grimace le vigneron ansois, qui concède "avoir fait les six mois de trop". Après cette démission, l'unité du Beaujolais, déjà mise à mal par la crise, ne serait-elle pas réellement menacée ? Quel regard portent les présidents des ODG beaujolais/beaujolais-villages et crus du Beaujolais sur la situation ? Contactés, Frédéric Laveur et Gilles Paris n'ont pas donné suite à notre message téléphonique. Mais en coulisses, on s'active déjà pour trouver une architecture nouvelle entre ODG et UVB. Avec ou sans secrétaire général.

Julien Verchère




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer