AccueilAutres sportsUltra trail du Mont Blanc : une étoile de plus dans la légende de François D'Haene

Ultra trail du Mont Blanc : une étoile de plus dans la légende de François D'Haene

Sur un terrain de jeu qu'il maîtrise parfaitement, François d'Haene, a remporté l'UTMB pour la quatrième fois de sa carrière. Un véritable exploit, six semaines après le triomphe acquis sur la Hardrock 100.
Ultra trail du Mont Blanc : une étoile de plus dans la légende de François D'Haene
DR - Comme en 2012, 2014 et 2017, D'Haene a remporté l'UTMB et fait de Chamonix, une sorte de seconde maison remplie de succès.

SPORTSAutres sports Publié le ,

Voilà un été qui gardera pour lui, le goût si particulier des triomphes renouvelés, des défis relevés avec maestria quand tout autour de lui, la concurrence n'a cessé de croître. Au cœur d'une discipline aux normes incessibles pour beaucoup, François D'Haene, comme bons nombres d'ultra trailers, s'était promis de revenir dans ces rendez-vous tellement à part, lorsque les privations des différents confinements de ces derniers mois seraient derrière lui.

Comme une forme de renaissance, à 36 ans, il avait inscrit à son programme deux magnifiques courses, cet été. D'abord la mythique Hardrock 100 au Colorado, il y a à peine six semaines, puis cet enchaînement vertigineux à l'Ultra trail du Mont Blanc, au fronton d'une maison où il avait laissé son nom à trois reprises, déjà : 2012, 2014 et 2017. Il y avait donc tout autour de lui, de son équipe, la perspective d'un joli doublé, à savourer en cette fin d'août. C'est chose faite. Le viticulteur de Saint-Julien-en-Beaujolais, qui a trouvé un certain équilibre de vie dans son fief d'Arêches-Beaufort, a ajouté, aujourd'hui, à Chamonix, une étoile de plus dans sa légende.

En patron du trail mondial

Sa quatrième victoire à l'UTMB, a encore été façonné dans la patience, tout au long des 170 km garnis par 10 000 mètres de dénivelé positif. Pierre par pierre, il a construit son succès avec du métier, sur son terrain de jeu favori, au bout d'une épreuve où, tour à tour, ses concurrents les plus proches, le français Xavier Thévenard et l'américain Jim Walmsley, ont abandonné.

Si son record sur cette épreuve n'est pas tombée (19h01'32" en 2017), il a quand même réalisé un sacré chrono en franchissant la ligne d'arrivée en 20h45'59", laissant son dauphin, le Savoyard Aurélien Dunand-Pallaz à 12 minutes ! Encore une très belle performance pour D'Haene, patron du trail mondial, à Chamonix, ce décor où les seuls Thévenard et Jornet comptabilisent trois victoires. Un bonheur partagé en famille. Une si douce habitude pour François D'Haene.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?