AccueilACTUALITESViticultureTrophée Lyon beaujolais nouveau : un palmarès en or massif

Trophée Lyon beaujolais nouveau : un palmarès en or massif

La 22e édition de l'unique concours de primeurs n'a délivré que des médailles d'or cette année. Un message fort sur la qualité des beaujolais nouveaux 2022.
Les dix-sept viticulteurs, caves et négociants récompensés par un Grand prix, leurs cuvées au premier plan.
© Simon ALVES - Les dix-sept viticulteurs, caves et négociants récompensés par un Grand prix, leurs cuvées au premier plan.

ACTUALITESViticulture Publié le ,

"Même si les volumes se sont réduits, le beaujolais nouveau reste un produit important de la région". Président de l'ODG beaujolais-beaujolais villages, David Ratignier l'a rappelé avec ses mots, mardi 15 novembre, dans les locaux d'Inter Beaujolais à Villefranche, en préambule de l'annonce des lauréats du Trophée Lyon beaujolais nouveau : en dépit des changements d'habitude des consommateurs et des récoltes faibles, il sera difficile de se passer des primeurs cette année encore.

Et le palmarès de l'édition 2022, dont les dégustations de cuvées ont eu lieu samedi 12 novembre, au Domaine des Communes d'Anse, ne devrait pas démentir cette tendance.

Que de l'or, une première

La cuvée est "particulièrement exceptionnelle", selon les organisateurs, puisqu'il n'y a que des médailles d'or, donc pas d'argent. "C'est la première fois que ça arrive en 22 éditions, révèle Carole Honoré, œnologue-chercheuse pour la Sicarex Beaujolais. C'est que les notes attribuées ont été très élevées."

Sur les 280 échantillons recueillis (environ 4,5 millions de bouteilles) et analysés par les 82 dégustateurs, 93 ont été médaillés d'or, soit l'équivalent de 1,2 millions de bouteilles, dont dix-sept Grands prix. Dans la répartition, 57 échantillons provenaient de caves coopératives, 149 du négoce et 74 de viticulteurs avec, dans le détail,160 beaujolais nouveaux dont quinze rosés et 120 beaujolais villages nouveaux dont un rosé.

Huit médailles d'or ont été délivrées en beaujolais nouveau rosé dont un Grand prix (Coup de tête d'Agamy), 43 breloques ont été attribuées en beaujolais nouveaux rouges dont huit Grands prix et 42 récompenses distribuées en beaujolais villages nouveaux rouges dont huit Grands prix.

Deux facteurs expliquent cette pluie d'or. La qualité des vins d'une part, très marquée par ce millésime 2022 et également le règlement : un concours de ce type limite à 33 % du nombre d'échantillons le nombre de médailles pouvant être délivrées durant le concours. "Sans cela, on aurait probablement eu d'autres médailles d'or et de très nombreuses médailles d'argent", note Carole Honoré.

Les dégustateurs ont-ils été trop généreux ? "Ce n'est pas lié puisqu'on retrouve 80 % de dégustateurs des années précédentes, poursuit l'œnologue. C'est vraiment lié à la qualité du millésime des primeurs."

"La finalité d'une année de travail"

Néanmoins, le concours a dû composer en 2022 avec moins d'échantillons qu'à l'accoutumée. Il y en avait 320 en 2021 ou encore 371 lors du Trophée 2019. "On a eu des éditions où certains en présentaient entre deux et trois et qui n'en ont présenté qu'une cette année, explique Carole Honoré. C'est aussi lié au volume de vins produits et de manque de références. Mais c'est vraiment fluctuant."

Parmi les vainqueurs, des habitués. Le Domaine Chatelus de la Roche, basé à Saint-Laurent-d'Oingt, a vu sa Cuvée Yuko, un beaujolais nouveau rouge, récompensée d'un Grand prix, une distinction déjà obtenue par le passé. "C'est vraiment génial, savoure Marion Chatelus, qui représentait son mari. C'est la finalité de toute une année de travail pour arriver à ce résultat." Pour elle, pas de volonté de gonfler ses ventes avec ce macaron : "C'est plutôt une satisfaction personnelle".

Parmi les razzias, les négociants des vins Aujoux, à Fleurie, ont fait fort : sur douze cuvées présentées, dix ont été primées dont un Grand prix pour sa cuvée bio. "Ce concours est réputé pour son sérieux et son professionnalisme et, pour nous, c'est important d'y présenter des vins chaque année", a témoigné Bruno Mallet, directeur général de la maison. D'autant plus que ce millésime 2022 se distingue par sa qualité. "C'est sûr que c'est mieux d'être très bon une année où quasiment tous les vins le sont. C'est plus difficile", ajoute le négociant.

"Pour nous, c'est important de présenter des vins chaque année", déclare Bruno Mallet, directeur général des Vins Aujoux à Fleurie. © Simon ALVES

Mais cette étiquette a-t-elle un impact sur les ventes ? Cela dépend des marchés. "Ça ne se mesure pas sur l'année N, mais on fait attention à les proposer à nos clients comme Auchan ou Système U, détaille Bruno Mallet. Cela nous crédibilise pour les années qui viennent et ça renforce le partenariat avec nos clients."

Au Japon, le résultat du concours est également scruté, à quelques jours du déblocage des primeurs. "Depuis lundi, les Japonais nous adressent personnellement des messages pour savoir quelles cuvées ont été primées", dévoile Carole Honoré. Un acheteur potentiel a même cru à une erreur de palmarès, mardi matin, quand il a vu qu'il n'y avait pas de médaille d'argent. "Pour eux, ça a de la valeur", conclut l'œnologue.

Le palmarès des Grands prix

Beaujolais-villages nouveau rouge – Pardon & fils (Beaujeu)

Beaujolais-villages nouveau rouge – "Monte charrois" de la SARL du Grand Bourry (Villié-Morgon)

Beaujolais nouveau rouge – Paul Durdilly et fils (Le Bois-d'Oingt)

Beaujolais-villages nouveau rouge – Domaine Côteaux des Oliviers (Belleville-en-Beaujolais)

Beaujolais-villages nouveau rouge – "En attendant le printemps" de Michel Tachon (Saint-Étienne-des-Oullières)

Beaujolais nouveau rouge – "Cuvée Yuko" du Domaine Chatelus (Saint-Lauren-d'Oingt)

Beaujolais nouveau rosé – "Coup de tête rosé" d'Agamy (Bully)

Beaujolais villages-nouveau rouge – "Non filtré n°1" de l'Alliance des vignerons Bourgogne Beaujolais (Juliénas)

Beaujolais nouveau rouge – "Coup de tête" d'Agamy (Bully)

Beaujolais nouveau rouge – "Le bojo bio" des Vins Aujoux (Fleurie)

Beaujolais nouveau rouge – "69 par Christophe Coquard" de la Maison Coquard (Theizé)

Beaujolais-villages nouveau rouge – "Domaine de Bellecombe" de Marc Savoye (Vauxrenard)

Beaujolais nouveau rouge – "Bel Air Japon l m" de Vinescence (Saint-Jean-d'Ardières)

Beaujolais-villages nouveau rouge – "Cuvée Éric Pardon" de Pardon & fils (Beaujeu)

Beaujolais-villages nouveau rouge – "Georges Duboeuf n°2" des Vins Georges Duboeuf (Romanèche-Thorins)

Beaujolais nouveau rouge – "Père Guillot" (Villié-Morgon)

Beaujolais nouveau rouge – "Domaine Sève" par Laurent Sève (Le Bois-d'Oingt)

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?