AccueilSPORTSAutres sportsTrail/Raid nature : François D'Haene, un peu plus près des étoiles

Trail/Raid nature : François D'Haene, un peu plus près des étoiles

Un soir de mars, on était allés à sa rencontre, dans ses vignes, entre Saint-Julien et Montmelas, dans cet univers où depuis quelques mois il s'était installé, comme viticulteur poursuivant également son métier de kinésithérapeute à Montmelas, pour donner une autre orientation à sa vie, avec sa famille en attente d'un heureux événement.

SPORTSAutres sports Publié le ,

Depuis, le temps a coulé. Une petite fille est venue égayée le domaine du Germain où résident Carline et François D'Haene. On avait retenu, de l'un des meilleurs trailers français, en ce soir de printemps, ceci qui disait à la fois sa propension à mettre en mots les sensations vécues en course et une certaine manière de vivre : "Il paraît qu'on a besoin de beaucoup de choses pour vivre. Mais ce n'est pas vrai. Ce qui maintient en vie, ce sont les émotions, la passion". On y avait lu son amour du vignoble tout autant qu'une approche personnelle du monde des courses longues. Mais il y avait chez lui très peu d'emportement pour ce qui concerne la compétition. Pourtant, il est l'un des meilleurs athlètes français, au sein du Team Salomon, version internationale.

Après les vendanges, La Réunion…

Et la semaine dernière, il a prouvé, si besoin en était, à l'île de la Réunion, qu'il faisait bien partie du gotha d'une discipline que d'aucuns qualifient d'irréelle. La Diagonale des Fous 2013. Mythique épreuve. 164 km de course dans des décors majestueux. Le terrain de prédilection des meilleurs trailers mondiaux. On songe à l'Espagnol Kilian Jornet. Mais il est des jours où tout semble écrit. Et plutôt de la plus belle plume. Jornet blessé au genou et la voie était libre pour le français François D'Haene. Soit 130 km en solo, devant. Un peu plus près des étoiles. A l'arrivée, il remportera la Diagonale des Fous sur le Grand Raid 2013 en 22h58'8''. Une performance qui vient s'inscrire dans un quotidien qui n'est pas de tout repos. En effet, dès la fin des vendanges, François D'Haene, jeune papa, s'est envolé pour La Réunion, là où l'attendait donc un exploit de taille. C'est en mesurant l'écart avec le second, Freddy Thévenin, arrivé un peu plus de deux heures après, que le succès de François D'Haene prenait un peu plus de sens. Déjà vainqueur de l'Ultra marathon en Nouvelle Zélande et du 80 km du Mont Blanc, la cuvée de 2013, chez François D'Haene est évidemment faste. A la hauteur d'un athlète qui depuis des années s'est façonné une trajectoire hors norme. En toute modestie.

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?