AccueilSPORTSFootballTout le FCVB pleure Pierrot Dubus

Tout le FCVB pleure Pierrot Dubus

La disparition, cette semaine, de LA figure historique du club caladois, homme reliant toutes les générations, a plongé le FCVB dans une grande tristesse, à la hauteur de tout ce qu'il aura apporté.
Tout le FCVB pleure Pierrot Dubus
Archives FRANCK CHAPOLARD

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Il aurait fêté ses 88 printemps le 13 février prochain. Et cette date aurait été célébrée comme toutes les autres, au fil des années, par ses plus proches amis, tous ceux qui le connaissaient, dans le partage qui était sa nature profonde, au FCVB, sa deuxième famille. Cette semaine a été douloureuse, en Calade, avec l'annonce du décès de Pierre Dubus, dont le nom s'identifiait tellement à l'histoire de son club de cœur, ce FCVB dont il avait épousé le destin dès 1970, auprès des équipes de jeunes, son domaine de prédilection, là où chacun de ceux qui ont porté le maillot local, trouvait souvent un réconfort, une écoute, une attention. Il était "Pierrot" Dubus pour tous. De la première licence, à la dernière, nous étions tous liés à lui. Et plus tard, une fois rangées ces années de ballons en mômes devenus adultes, nous savions qu'il resterait au sein du FCVB, cet homme témoin de ces années premières au jeu, la mémoire de tellement d'enfances caladoises.

Il avait ce regard rieur qui vous ramène à l'essentiel

Tel était Pierre Dubus, dont les responsabilités dans les commissions des jeunes étaient si grandes, qu'en 52 ans de présence généreuse, on avait le sentiment d'une éternité à son endroit, comme on aime se figurer le poids des êtres aimés au sein de toutes les associations qui fondent le vivre-ensemble. Il nous aura conté, parfois, ses années dans le Nord, avant 1963, au comptoir du siège du FCVB, les soirs de match où passer partager un dernier verre était d'une chaleur immanquable, avec quelques autres anciens, à ses côtés. Il avait ce regard rieur qui vous ramène à l'essentiel des instants légers, qui comptent tellement dans une vie. La sienne était tournée vers les autres. La peine est immense, ces jours-ci au FCVB. A son épouse, à son fils Franck, à ses petits-enfants, Le Patriote adresse ses plus sincères condoléances. "Pierrot" restera dans les cœurs de nombreux caladois.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

Journal du 16 mars 2023

Journal du16 mars 2023

Journal du 09 mars 2023

Journal du09 mars 2023

Journal du 02 mars 2023

Journal du02 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?