AccueilSPORTSCyclismeTour du Beaujolais 2022 : Simon Combes triomphe à Saint-Laurent-d'Oingt

Tour du Beaujolais 2022 : Simon Combes triomphe à Saint-Laurent-d'Oingt

Le vainqueur de l'édition 2021 s'est rappelé au bon souvenir en s'adjugeant la troisième étape du Tour du Beaujolais 2022 entre Salles Arbuissonnas et Saint-Laurent-d'Oingt. Tao Quemere reste en jaune avant la dernière étape dimanche.
Tour du Beaujolais 2022 : Simon Combes triomphe à Saint-Laurent-d'Oingt
Franck Chapolard - Simon Combes

SPORTSCyclisme Publié le ,

"Le Beaujolais, ça me réussit pas mal depuis 2017". Entre Simon Combes et le Beaujolais, une solide histoire continue de se tisser. Le coureur de l'AC Bisontine, vainqueur de l'édition 2021 du Tour du Beaujolais, s'est de nouveau mis en lumière dans cet épreuve à l'issue d'un duel remporté face au Stéphanois Thomas Salvatori, dans la dernière bosse vers Saint-Laurent-d'Oingt, ce samedi après-midi.

Quelques kilomètres plus tôt, dans les monts du Beaujolais, il avait dynamité la course au moment de grimper le col de la Croix Rosier, première grosse difficulté de l'étape, en compagnie d'Artus Jaladeau (Occitane), tous les deux talonnés par Quentin Bezza (Charvieu Chavagnieux), boosté par sa victoire lors du contre-la-montre le matin même à Salles-Arbuissonnas, et Thomas Salvatori donc. "Ce col, je l'ai monté à mon ryhtme, avant de bien rouler dans la Vallée d'Azergues, puis d'imprimer mon tempo dans la première bosse vers Saint-Laurent-d'Oingt avec Thomas Salvatori", a-t-il réagi avant de monter sur le podium protocolaire. Il a aussi profité de la malchance de Quentin Bezza, décidé à terminer en solitaire l'étape, mais repris à cause d'un passage à niveau, avant de sauter du groupe.

Simon Combes : "C'était parfait pour une échappée"

En gagnant cette étape entre Salles-Arbuissonnas et Saint-Laurent-d'Oingt (94,4 km), Simon Combes a effacé une journée de vendredi à Deux Grosnes contrastée (23e à 2'57 de Tao Quemere). "J'en ai trop mis durant cette première étape. On a roulé pour Elliot Pierre, notamment dans le deuxième tour et je l'ai payé ensuite. Après le contre-la-montre de ce samedi matin, j'étais loin au général (23e, 3'14 de retard) donc c'était parfait pour partir dans une échappée".

Tao Quemere, toujours en jaune

Avec un maillot de leader à défendre, le coureur du Vélo Club Villefranche Beaujolais n'a pas eu besoin de dynamiter la course, mais à maîtriser ses adversaires. Chose que lui et ses coéquipiers ont réussi, en tête du peloton en début d'étape, avant que celui-ci n'explose dans le col de la Croix Rosier. Ensuite, l'équipe Caladoise a joué de malchance, avec une crevaison et une chute de Giacomo Ballabio dans la bosse. "C'est dommage et frustrant quand ce n'est pas un problème physique. Mais le reste de l'équipe a tenu son rang. Je me sens en forme. C'est bien de montrer aux autres coureurs qui jouent le général que j'étais bien et que je ne baisserai pas les bras..."

Au classement général, Tao Quemere qui a fini 6e de l'étape, conserve ses dix secondes d'avance sur son équipier Maximilien Juillard (maillort vert et maillot blanc sur les épaules), 39 sur Adrien Guillonnet et 1'07 sur Oliver Knight (4e). "J'ai envie de le ramener au club ce maillot jaune, pour moi, pour l'équipe, pour le staff et tout le monde. Et je sais qu'on a l'équipe pour. [...] Demain, ce sera une étape plus longue, 124 km au départ et à l'arrivée de Villefranche, plus casse-pattes. Je sais que l'équipe sera mobilisée et très motivée, moi aussi. Rien n'est acquis, tant qu'on a n'a pas franchi la ligne".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?