Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Tour du Beaujolais : Simon Carr pose la première pierre

le - - Cyclisme

Tour du Beaujolais : Simon Carr pose la première pierre
R.N - Carr, a battu le bressan Bussard dans les derniers instants de cette première étape du Tour du Beaujolais.

A Saint-Georges-de-Reneins, le jeune coureur d'Aix-en-Provence a remporté la première étape d'une 28ème édition d'un Tour du Beaujolais extrêmement serré. Près de cinquante coureurs se tiennent en moins d'une minute au général.

Meilleur jeune, maillot jaune. Simon Carr, 20 ans, espoir britannique, natif de Birmingham, adopté par la France depuis longtemps qui de lui-même, a avoué, sur le podium de Saint-Georges-de-Reneins, se sentir plus français que citoyen de la couronne, a fait fort aujourd'hui sur la première étape du 28ème Tour du Beaujolais. Un beau destin semble l'attendre. Cette saison, il marche avec la confiance de ceux qui ont encore tout à découvrir. Deux courses remportées en Espagne, la première en France dans le Beaujolais, ce samedi : voilà pour les présentations.

Au mental, le coureur d'Aix-en-Provence, a rudement bien mené son affaire dans cette première étape "du Beaujolais". Au bout de 156 kilomètres, son succès s'est construit dans les derniers instants, à la fin du second tour du circuit dessiné au cœur de Saint-Georges-de-Reneins, là où la pluie avait rendue la route si risquée que plus d'un coureur pouvait perdre ses espoirs, dès le premier soir. Carr a usé de beaucoup de patience et d'audace surtout. Au cours d'une journée où les Caladois n'ont pas flanché et joué la gagne devant sans jamais renoncer à l'instar de la prometteuse 5ème place d'Eddy Fine (à 7 secondes de Carr), on relevait, à 16 km de l'arrivée, une dizaine de candidats à la victoire, reléguant le peloton à 35 secondes.

Des Caladois à l'affût

C'était là un écart assez mince disant combien l'incertitude avait conduit tout le monde à attendre son heure, après avoir bravé l'orage en début de course et bien plus encore durant les ¾ du parcours, entre Poule-les-Echarmeaux et Sainte-Paule. C'est d'ailleurs à ce moment là de la course, au sommet du second GPM, à Sainte-Paule, que le trio d'animateurs de ce premier jour (le caladois Fine, le coureur de Nogent, Havot, et le chambérien Jullien) a été repris, créant ensuite les conditions d'un final où près de cinquante coureurs se tiendraient en moins d'une minute au général. En direction de Saint-Georges-de-Reneins, tout s'est décidé dans un écrémage infime donc.

Il a fallu attendre le dernier tour pour voir Carr contrer le bressan Bussard et s'adjuger le maillot jaune avec cinq petites secondes d'avance sur son poursuivant. Puis derrière eux, c'est serré : jusqu'au 46ème de l'étape, le bressan Simon Buttner (champion Rhône-Alpes-Auvergne 2018), à sept seconde de Carr, on peut rêver de la victoire finale demain entre Saint-Georges-de-Reneins, Fleurie, Odenas et Brouilly, théâtres des secondes et dernières étapes du Tour du Beaujolais. Parmi eux, les Caladois Fine, Van Gucht, Rolland, Quemere…Carr va devoir faire attention à beaucoup de monde, ce dimanche. Un jour qui peut être pour lui, inoubliable. Ce soir, il a déjà posé la première pierre…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Simon Carr (AVC Aix-en-Provence), vainqueur de la première étape Villefranche-Saint-Georges-de-Reneins : "Un départ idéal"

"Gagner apporte toujours de la confiance. J'ai pris un départ idéal aujourd'hui. Dans le final, tactiquement, j'ai fait les bons choix. Dans le dernier GPM (grand prix de la montagne), on est sortis à trois. Dans la descente suivante, derrière nous, c'est revenu. On s'est retrouvé dans une cassure, à dix devant. Quand le coureur de Bourg-Bresse (Dimitri Bussard) est sorti à trois kilomètres de l'arrivée, j'ai réussi à le contrer. Je me sentais bien dans le dernier km pour pouvoir attaquer. J'avais repéré le parcours avec un petit taquet suivi d'un virage à droite lors du premier passage dans le circuit final. Je me suis dit que c'était à cet endroit que se jouerait la gagne. Demain, il faudra se méfier de beaucoup de monde sur les deux dernières étapes. Les coureurs de Villefranche qui connaissent bien le parcours seront des rivaux dangereux."

.




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer