AccueilSPORTSCyclismeTour du Beaujolais : Simon Carr pose la première pierre

Tour du Beaujolais : Simon Carr pose la première pierre

A Saint-Georges-de-Reneins, le jeune coureur d'Aix-en-Provence a remporté la première étape d'une 28ème édition d'un Tour du Beaujolais extrêmement serré. Près de cinquante coureurs se tiennent en moins d'une minute au général.
Tour du Beaujolais : Simon Carr pose la première pierre
R.N - Carr, a battu le bressan Bussard dans les derniers instants de cette première étape du Tour du Beaujolais.

SPORTSCyclisme Publié le ,

Meilleur jeune, maillot jaune. Simon Carr, 20 ans, espoir britannique, natif de Birmingham, adopté par la France depuis longtemps qui de lui-même, a avoué, sur le podium de Saint-Georges-de-Reneins, se sentir plus français que citoyen de la couronne, a fait fort aujourd'hui sur la première étape du 28ème Tour du Beaujolais. Un beau destin semble l'attendre. Cette saison, il marche avec la confiance de ceux qui ont encore tout à découvrir. Deux courses remportées en Espagne, la première en France dans le Beaujolais, ce samedi : voilà pour les présentations.

Au mental, le coureur d'Aix-en-Provence, a rudement bien mené son affaire dans cette première étape "du Beaujolais". Au bout de 156 kilomètres, son succès s'est construit dans les derniers instants, à la fin du second tour du circuit dessiné au cœur de Saint-Georges-de-Reneins, là où la pluie avait rendue la route si risquée que plus d'un coureur pouvait perdre ses espoirs, dès le premier soir. Carr a usé de beaucoup de patience et d'audace surtout. Au cours d'une journée où les Caladois n'ont pas flanché et joué la gagne devant sans jamais renoncer à l'instar de la prometteuse 5ème place d'Eddy Fine (à 7 secondes de Carr), on relevait, à 16 km de l'arrivée, une dizaine de candidats à la victoire, reléguant le peloton à 35 secondes.

Des Caladois à l'affût

C'était là un écart assez mince disant combien l'incertitude avait conduit tout le monde à attendre son heure, après avoir bravé l'orage en début de course et bien plus encore durant les ¾ du parcours, entre Poule-les-Echarmeaux et Sainte-Paule. C'est d'ailleurs à ce moment là de la course, au sommet du second GPM, à Sainte-Paule, que le trio d'animateurs de ce premier jour (le caladois Fine, le coureur de Nogent, Havot, et le chambérien Jullien) a été repris, créant ensuite les conditions d'un final où près de cinquante coureurs se tiendraient en moins d'une minute au général. En direction de Saint-Georges-de-Reneins, tout s'est décidé dans un écrémage infime donc.

Il a fallu attendre le dernier tour pour voir Carr contrer le bressan Bussard et s'adjuger le maillot jaune avec cinq petites secondes d'avance sur son poursuivant. Puis derrière eux, c'est serré : jusqu'au 46ème de l'étape, le bressan Simon Buttner (champion Rhône-Alpes-Auvergne 2018), à sept seconde de Carr, on peut rêver de la victoire finale demain entre Saint-Georges-de-Reneins, Fleurie, Odenas et Brouilly, théâtres des secondes et dernières étapes du Tour du Beaujolais. Parmi eux, les Caladois Fine, Van Gucht, Rolland, Quemere…Carr va devoir faire attention à beaucoup de monde, ce dimanche. Un jour qui peut être pour lui, inoubliable. Ce soir, il a déjà posé la première pierre…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?