AccueilSPORTSCyclismeTour de France : le Beaujolais en fête? !

Tour de France : le Beaujolais en fête? !

Les scandales du passé et les doutes du présent n'y font rien.

SPORTSCyclisme Publié le ,

La magie du Tour opère encore et toujours. Et vous serez nombreux sur le bord des routes du Beaujolais Val de Saône jeudi prochain pour applaudir le passage de la Grande Boucle, sa caravane et ses champions.
En 2014, le Tour s'offre une traversée du nord au sud, avec une trentaine de communes de la région figurant sur le tracé (voir ci-contre). Une aubaine pour la promotion touristique, ce que ne manquait déjà pas de signaler Frédéric Miguet, maire de Fleurie et président du Comité départemental du tourisme, lors de la présentation de l'épreuve à Paris. "Il s’agit du troisième événement sportif le plus important de la planète, qui draine un public énorme et des médias du monde entier. Le Beaujolais aura forcément des retombées", indiquait M. Miguet. De nombreuses animations sont d'ailleurs prévues un peu partout pour fêter le passage du peloton.

Fignon, Armstrong, des pages de légende en Beaujolais

L’histoire d’amour entre le Beaujolais et le Tour de France ne date pas d’hier. Le 21 juillet 1984, Laurent Fignon y avait remporté une victoire d’étape marquante (dans la même seconde que l’Irlandais Sean Kelly) lors d'un contre-la-montre individuel entre Villié-Morgon et Villefranche-sur-Saône. Pour l'étoile montante du cyclisme français, la voie était ouverte pour un deuxième sacre consécutif sur les Champs-Elysées.
Plus proche de nous, le 27 juillet 2002, c'est Régnié-Durette qui s'était transformée en village-départ lors d'une autre étape contre-la-montre menant à Mâcon via le col du Fût d’Avenas. Lance Armstrong s’était imposé devant une foule encore crédule et enthousiaste face aux performances hors du commun du Texan. ?Les années 2010 sont à nouveau celles du Tour dans la région. En 2012, le peloton et les suiveurs s’étaient offert une journée de repos dans la région, mardi 10 juillet, avant un départ de Mâcon le lendemain. Bradley Wiggins, futur vainqueur, avait passé la nuit dans un hôtel de Quincié-en-Beaujolais avec toute l’équipe britannique Sky.
En 2013, c’est le Beaujolais vert puis la vallée d’Azergues qui ont été traversés le 13 juillet, suscitant à nouveau une immense clameur populaire. De Fleurie au Saule-d'Oingt en passant par le col de Brouilly (La Poyebade), on peut parier que la grande foule sera de nouveau au rendez-vous en 2014. Le Tour reste le Tour.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?