Fermer la publicité

Cyclisme/Tour d'Italie : les nouvelles ambitions de Rudy Molard

le - - Cyclisme

Cyclisme/Tour d'Italie : les nouvelles ambitions de Rudy Molard
Groupama FDJ

Le natif de Gleizé, qui vient de boucler une campagne ardennaise mitigée, fait le point sur son début de saison, à une semaine du départ du Giro.

C'est une nouvelle qui n'a pas surpris grand monde dans le milieu de la petite reine. Toujours affaibli par des douleurs au dos, Thibault Pinot ne sera pas au départ du 104e Giro d'Italia le 8 mai prochain. "On s'y attendait, confie le Beaujolais Rudy Molard, son coéquipier à la Groupama-FDJ. Il n'était pas très bien lors de Tirreno-Adriatico. Et ça s'est confirmé sur le Tour des Alpes."

Un forfait qui va forcément bouleverser les plans de la formation française. "On avait prévu de faire une course d'équipe pour lui, indique le natif de Gleizé. Désormais, on va sûrement se concentrer sur des victoires d'étapes. Ou peut être jouer le général." Avec Rudy Molard en chef de file ? "On doit en discuter. Je n'ai jamais eu l'occasion de faire un grand tour en tant que leader. Ça pourrait être sympa."

Des Ardennaises "décevantes"

Mais avant ça, le Beaujolais va devoir oublier la frustration née après une campagne ardennaise en demi-teinte (NDLR : 23e sur l'Amstel, 44e sur la Flèche wallonne et 62e sur Liège). "Je n'étais pas au niveau que j'espérais, c'est certain, regrette Rudy Molard. Mais ça n'est pas une surprise. J'avais décidé de couper assez longtemps après Tirreno-Adriatico (NDLR : 16e au général). Ça ne m'a pas réussi. D'autant plus que je suis tombé malade."

Affaibli sur sa machine, le natif de Gleizé a tout de même pu sauver les apparences sur l'Amstel Gold race — "j'arrive avec le groupe qui joue la 4e place" — et la Flèche wallonne — "où j'étais avec les meilleurs jusqu'au pied du mur de Huy" — avant de craquer sur la Doyenne, lors de Liège-Bastogne-Liège. "Forcément, c'est un peu décevant. Ce sont des courses que j'aime beaucoup. Mais la grosse bronchite m'a vraiment handicapé." Et sa formation, la Groupama-FDJ, avait également décidé de miser la carte David Gaudu. "J'ai du rouler pour lui. C'est le jeu de l'équipe."

Le Giro en leader?

Désormais, la priorité pour Rudy Molard sera donc de recharger au mieux les batteries avant d'aborder le Giro. "J'ai vraiment axé toute ma préparation de début de saison sur cet événement. Et même si les plans ont changé avec le retrait de Thibaut, j'ai toujours envie de bien faire." Et d'enfin montrer qu'il n'est pas qu'un simple coéquipier modèle ? "Pourquoi pas… Si on me le demande, je jouerai le jeu à fond."

Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer