AccueilCULTUREThéâtre de Villefranche : "Un fil à la patte" de Georges Feydeau pour redémarrer la saison

Théâtre de Villefranche : "Un fil à la patte" de Georges Feydeau pour redémarrer la saison

Ce soir le public est invité à rentrer dans l'univers irrésistible de Feydeau.
Théâtre de Villefranche :
Laurence Chopart. - Hier soir au théâtre de Villefranche

CULTURE Publié le ,

C'est parti pour une série de spectacles (théâtre, musique, danse, cirque, jeune public…) tant attendus. Et ça redémarré vendredi 2 octobre (photo) avec "Un fil à la patte" de Feydeau, maître du vaudeville dont la deuxième représentation se tiendra ce samedi. Le Collectif7 s'amuse avec les personnages loufoques d'un des plus grands classiques du genre. Le jour de ses noces, Fernand de Bois d'Enghien se retrouve face à Lucette, sa maîtresse qu'il n'a su éconduire et que sa belle-mère a conviée à réaliser un tour de chant. De son côté, le général Irriga courtise Lucette et menace de mort Bouzin, clerc de notaire étriqué accusé d'être l'amant de Lucette par Bois d'Enghien.

De mensonges en tromperies, obnubilés par leur position sociale, à gagner ou à sauver, les personnages vont se débattre face à l'absurdité de situations aux nombreux rebondissements.

"Les personnages de Feydeau dans cette pièce désirent toujours : il y en a pour qui c'est l'argent, d'autres l'amour, ou encore d'être reconnus socialement, etc., tous sont à la course du désir, nous a confié Gilles Chabrier, metteur en scène. C'est drôle et cruel à la fois".

"DES COMEDIENS CHOISIS POUR LEUR GRAND INVESTISSEMENT"

Sur le plateau, dix comédiens "qu'on a choisis pour leur grand investissement, poursuit le metteur en scène. Ce qui est intéressant, ce n'est pas de jouer comique, mais de jouer les situations à fond et d'être complètement investis. Il ne s'agit pas de faire ressortir le gag. Même s'il y en a".

Les situations et les dialogues rebondissent comme des balles. "Les personnages ne prennent pas le temps de s'arrêter et de réfléchir à ce qu'ils sont en train de faire, ajoute Gilles Chabrier. Ils sont toujours à fond dans l'action et se posent des questions lorsque c'est toujours trop tard ».

Dans la construction des scènes, tout s'enchaîne ; il y a une dynamique assez élevée dans le jeu.

Le metteur en scène met en avant le travail sur le langage, "ce qui se dit, le non-dit et le mensonge. C'est assez passionnant à explorer au plateau".

Troupe stéphanoise issue de la Comédie de Saint-Étienne Collectif7 s'empare avec brio du chef d'œuvre de Feydeau comme il l'a démontré hier soir avec une excellente mise en scène et des acteurs à fond dans leur rôle, et longuement applaudis par un public ravi.

L.C.

Samedi 3 octobre à 20 h 30. Réservations : 04 74 68 02 89

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2022

Journal du27 janvier 2022

Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?