AccueilSPORTSCyclismeTao Quéméré : "Je viens de vivre ma plus belle saison"

Tao Quéméré : "Je viens de vivre ma plus belle saison"

Coureur très important du Vélo Club Villefranche Beaujolais en 2022, Tao Quéméré a vécu une saison folle avec notamment sa victoire sur le Tour du Beaujolais.
Tao Quéméré, félicité par Anthony Barle à l'issue de la dernière étape du Tour du Beaujolais.
©Franck Chapolard - Tao Quéméré, félicité par Anthony Barle à l'issue de la dernière étape du Tour du Beaujolais.

SPORTSCyclisme Publié le ,

Peux-tu expliquer ton parcours dans ce sport ?

Au début de ma carrière, j’étais très concentré sur le cyclo-cross, je me testais très rarement sur les courses de routier. En 2016, j’ai décidé de participer à la fameuse course L’Étape du Tour qui reliait Megève et Morzine. Ce jour-là, je me suis surpris et j’ai surpris beaucoup de monde puisque je suis arrivé à l’emporter. Il y avait plus de 15 000 participants et j'ai eu la chance de lever les bras sur la ligne. Après cette victoire, j’ai commencé de plus en plus à réfléchir pour me lancer sur les compétitions sur route. J’ai donc décidé en 2017 de rejoindre le Vélo Club Villefranche Beaujolais et je n’ai plus jamais quitté le club.

La saison vient de se terminer. Quelles sont les premières conclusions que tu as pu tirer ?

Je viens clairement de vivre ma plus belle saison sportive. Nous avons eu du mal à démarrer au début de l’année sur les courses simples ou les GP. Mais à partir du mois de mai, tout le groupe est monté en puissance en ramenant petit à petit des très belles places, des podiums et même des victoires. Bien sûr, la victoire sur le Tour du Beaujolais joue énormément sur mon ressenti de la saison, mais notre été s’est aussi très bien déroulé, on était souvent attendu et on a su répondre présent. Nos victoires consécutives du mois de septembre vont nous permettre de passer un hiver plus tranquille et confiant avant d’attaquer une nouvelle belle saison en 2023.

Ce jour restera comme l’un des plus importants de ma vie professionnelle et privée"

Avec plusieurs mois de recul, quels sont les souvenirs que tu gardes de ta victoire sur le Tour du Beaujolais ?

J’ai passé un week-end de folie. Anthony Barle nous avait prévenus depuis le stage du mois de février en Espagne, que ce week-end serait l’un des plus importants de la saison. On a donc attaqué la première étape avec énormément de pression. À une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, j’arrive à me faufiler dans une échappée avec notamment Max Juillard à mes côtés. Le fait qu’on soit deux nous permettait de se retrouver en position de force puisque nous pouvions rouler et se relayer jusqu’au bout. Comme je sais que nous ne sommes pas les plus rapides en vitesse de pointe, j’ai décidé de m’échapper seul dans les derniers kilomètres et j’ai pu lever les bras sur cette première étape. Sur la ligne, il y a eu beaucoup d’émotion, je savais que j’allais porter le maillot jaune et que Maximilien allait m’aider à le protéger comme il avait terminé deuxième. Ensuite, pendant les deux jours, je sentais que j’avais les jambes et je n’ai pratiquement jamais douté. Le dimanche après-midi, lorsque nous avons officiellement remporté le Tour du Beaujolais, les émotions étaient très fortes. Anthony Barle attendait ce résultat depuis quasiment dix ans et nous sommes arrivés à le faire et avec la manière en plus puisque nous avons réalisé le doublé au classement général. Ce jour restera comme l’un des plus importants de ma vie professionnelle et privée.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?