AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeTabac-presse : la nouvelle cible des braqueurs et des cambrioleurs

Tabac-presse : la nouvelle cible des braqueurs et des cambrioleurs

Deux bureaux de tabac-presse et un bar-tabac ont été braqués par des individus armés à Villefranche et à Gleizé entre fin septembre et début octobre.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Il s'agit de celui situé 29 rue des Fayettes, du Savigny implanté rue Jean-Michel-Savigny et du bar-tabac rue Benoît-Branciard à Gleizé. Dans les Pierres dorées, à Chazay-d'Azergues, le tabac-presse a été cambriolé une seconde fois dans la nuit du mardi à mercredi 9?octobre. Le commerce avait déjà été la cible de cambrioleurs dans la nuit du 22 août dernier.

Davantage de patrouilles

Suite à la multiplication de ces braquages et cambriolages dans ces commerces, la police nationale a renforcé ses patrouilles (dès le deuxième braquage) dans la zone police (Villefranche, Gleizé, Arnas, Limas),. Elle a aussi décidé d'organiser conjointement avec la Fédération des débitants de tabac du Rhône une réunion de travail en novembre. "Nous allons revenir sur les faits, souligne le commissaire. Puis nous discuterons des mesures de prévention à mettre en place et des dispositifs de sécurité qui pourraient être renforcés."
Pourquoi les débitants de tabac sont-ils particulièrement la cible des braqueurs?? Le commissaire livre son point de vue. "Le gain financier est plus important que si les malfaiteurs allaient braquer une boulangerie. C'est aussi l'appât du gain rapide, la facilité." Bertrand Pic fait savoir que le premier réflexe pour les victimes est d'appeler le 17 tout de suite et uniquement ce numéro. "L'intervention de la police sera alors la plus rapide. Il faut dans la mesure du possible que l'on ait des renseignements sur la tenue vestimentaire. Il nous sera aussi très utile de savoir comment les voleurs repartent et dans quel sens, etc. Nous avons besoin d'un maximum d'éléments pour identifier les personnes." Par ailleurs, la police a renforcé la surveillance de ces commerces. "Mais la régularité des passages varie selon nos effectifs", souligne le commissaire.

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?