AccueilSPORTSFootballStéphane D'Urbano, quatre ans d'ascension à Beyrouth

Stéphane D'Urbano, quatre ans d'ascension à Beyrouth

Installé depuis juillet 2017 au Liban, le coach beaujolais, directeur de l'Athletico SC Beyrouth certifiée cet hiver comme centre de formation d'élite par l'AFC, la Confédération Asiatique de Football, peut savourer l'œuvre accomplie.
Stéphane D'Urbano, quatre ans d'ascension à Beyrouth
DR

SPORTSFootball Publié le ,

Dans une période aussi troublée par cette crise sanitaire sans fin, où demain s'écrit sans cesse au conditionnel des vies sans perspectives, il existe encore des fenêtres ouvertes sur de belles trajectoires, loin d'ici. Direction Beyrouth, là où Stéphane D'Urbano, coach beaujolais – sa base familiale est à Chazay – passé par Trévoux, Chasselay et Villefranche, a fait grandir l'Athletico SC Beyrouth en tant que directeur d'une académie liée à l'Olympique Lyonnais. Ces derniers temps, au rayon des épreuves vécues, il a été bien gâté ou plutôt, le destin chaotique du monde lui en a offert quelques-unes comme cette explosion sur le port de Beyrouth, le 4 août 2020, qui a mis à genou une grande partie de la capitale libanaise.

Il aurait pu, à cet instant-là faire comme beaucoup, quitter le pays, trouver un autre port d'attache. Mais cette académie de football en plein Beyrouth lui tenait trop à cœur. "Après avoir vu cet élan de solidarité qui s'est créé à partir du 4 aout, où tout le monde aidait tout le monde, c'était juste impensable de les “abandonner” à leur sort. Donc non, je n'ai, à aucun moment, voulu rentrer", argumentait-il cet automne, précisant plus loin : "Je ne veux pas tout laisser tomber, après tout le travail accompli depuis trois ans ici. Je pense rester encore un peu de temps au Liban." Arrivé aujourd'hui au printemps, qui est la notre de saison, lui se cogne actuellement un bon 35°C la journée, il a vu les bonnes choses se succéder. Certifiée cet hiver comme centre de formation d'élite par l'AFC, la Confédération Asiatique de Football, son académie déjà numéro 1 du pays en 2019, est devenue une référence au Moyen-Orient.

Des jeunes sélectionnés des U15 aux U20 du pays

Un retentissement qui est tout sauf une petite lumière sur le club présidé par l'industriel du pays Robert Paoli. Ainsi, une dizaine de mômes du centre de formation sont régulièrement appelés dans les sélections des U15 aux U20. Pas de doutes, en quatre ans, Stéphane D'Urbano a grandement contribué à la structuration de cette entité sportive, touchant toutes les populations, toutes les confessions, en passant de cinq à huit sites, avec des résultats probants (les U20 visent encore le podium du Final Six, compétition mêlant les meilleurs clubs du pays) et une vraie visibilité dans le monde arabe et en Asie. "On a constaté une vraie progression, souligne D'Urbano. En si peu de temps, c'est assez rare. En France, cela n'aurait pas été possible. Notre satisfaction c'est aussi de voir partir chaque année nos joueurs dans des universités à Londres ou à Paris pour leurs études."

Une fierté dont D'Urbano pourrait accoler à celle qu'il éprouve pour le FCVB qu'il entraînait encore il y a quatre ans, aux portes aujourd'hui des barrages pour la Ligue 2 : "Si cela arrivait, ce serait magnifique pour la Calade. J'aime vraiment la philosophie de jeu de l'entraîneur Hervé Della Maggiore. Il réussit avec des joueurs de qualité, il ne faut pas l'oublier, tout comme le travail accompli avant", termine-t-il, façon de rappeler que le lien avec le Beaujolais n'est jamais éteint. Même à plus de 3000 km de Villefranche.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 août 2022

Journal du18 août 2022

Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?