AccueilSPORTSHandballSeul le BVSH sourit

Seul le BVSH sourit

Les Bellevillois ont décroché leur troisième victoire de la saison sur le terrain de Bassin Mussipontain, pendant que l’Entente Beaujolaise et Gleizé ont encore perdu…
Malgré une bonne entame, Alexia Morel et les Violettes ne sont pas parvenus à rester constantes.
Malgré une bonne entame, Alexia Morel et les Violettes ne sont pas parvenus à rester constantes.

SPORTSHandball Publié le , David DUVERNAY

Invaincu à l’extérieur avec une victoire à Luxeuil et un nul à Soultz, le Beaujolais Val-de-Saône Handball (BVSH) a prolongé sa belle série hors de ses bases, en signant son troisième succès de la saison à Bassin Mussipontain. Amoindris mais autoritaires, les joueurs de Jean-Michel Danna ont progressivement posé leur empreinte sur cette rencontre musclée, bien aidés aussi par les 22 arrêts de Sylvain Gobet, toujours impérial dans sa cage. En se rapprochant du Top 5, le BVSH doit maintenant poursuivre sur sa lancée. A confirmer contre Val-de-Gray (10e) ce samedi à Gardent (21 h).

L’Entente Beaujolaise et Gleizé, encore décevants

Seule équipe à avoir joué à domicile samedi soir, l’Entente Gleizé/Saint-Julien/Denicé a une fois de plus déçu avec une huitième défaite consécutive contre Saint-Chamond (24-33). Avec quatorze journées à disputer, le maintien est encore mathématiquement possible. Mais on voit mal comment les Violettes pourront éviter la relégation en Nationale 3 en fin de saison.

On retiendra malgré tout de cette soirée deux éléments de satisfaction : le retour à la compétition de Johanna Goy, absente depuis la 1ere journée et une blessure au genou, et une première mi-temps encourageante (14-15), gâchée cependant par une mauvaise entame de seconde période. "On fait des erreurs de passe et on cumule un nombre incalculable de tirs ratés. On doit continuer à travailler ces points cette saison", a réagi Mélaine Nesme, la capitaine des Violettes.

Ce début de semaine s’annonce aussi compliqué pour l’Entente Beaujolaise, à nouveau défaite sur le parquet de Nevers (20-22). Les hommes de Walid Benkahla étaient pourtant dans le coup jusqu’à la 58e minute (20-20). Mais en infériorité numérique après l’exclusion temporaire d’Axel Werthle, ils ont fini par céder. Après sept journées, l’Entente Beaujolaise occupe toujours l’avant-dernière place, à quatre longueurs de Dijon (9e) et deux d’Aix-en-Savoie (10e), son prochain adversaire.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?