AccueilACTUALITESCultureSemaine littéraire : Villefranche se livre

Semaine littéraire : Villefranche se livre

Lectures en dessins et en musique, murs des citations, concours de nouvelles, lectures publiques, dictée, festival BD, rencontres d'auteurs, la semaine littéraire qui se déroulera du 9 au 15 mars proposée par la ville en partenariat avec de nombreuses associations fera résonner les mots dans la ville.

ACTUALITESCulture Publié le ,

Et ceci en offrant au public une large palette de manifestations où chacun pourra aller à la découverte, selon ses envies et ses goûts, de ce qui l'interpelle le plus. Le fil rouge sera la gastronomie même si ce thème n'est pas forcément abordé par tous les participants.

Nouveauté : un mur des citations

L'idée d'un mur des citations a germé l'été dernier dans l'esprit de Philippe Ruet qui aimerait redonner goût à la lecture et à la belle orthographe. Pour cela, il a imaginé, en résonance aux murs peints lyonnais, donner vie aux murs caladois, mais en y inscrivant des citations. "Un jour ou l'autre une citation peut nous toucher, dit Philippe Ruet. Je souhaite que les mots aillent à la rencontre des gens. J'aimerai aussi leur donner envie de se documenter sur les auteurs des citations." Philippe Ruet a souhaité rendre participatif ce projet, ainsi "la population a été sollicitée, un jury a sélectionné ses quarante propositions préférées", complète-t-il. Une quinzaine de citations prendra place sur le mur à l'entrée de la médiathèque, tandis que les autres seront reproduites sur des structures mobiles accrochées dans les salles de l'établissement et seront remplacées régulièrement. La présentation officielle se tiendra lundi 9 mars à 18?h?30 à la médiathèque.

Performance autour d'un livre d'Ahmed Kalouaz

La Compagnie quai 4 nous convie, jeudi 12 mars à 19 h à la médiathèque, à une lecture en dessins et en musique avec comme pierre angulaire une histoire croisée de voyages au long cours que raconte la comédienne Cécilia Biard. Récit extrait de l'ouvrage "L'Etoile aux cheveux noirs" d'Ahmed Kalouaz. Celui-ci poursuit son exploration de la mémoire familiale avec une évocation de sa mère. Immigrée d'Algérie dans les années 1950, elle fut toute sa vie une femme soumise aux tâches ménagères, dévouée à ses quatorze enfants. Alors qu'elle doit quitter l'appartement, car la cité de Grenoble où elle se trouve va être détruite, son fils installé en Bretagne choisit de traverser la France en mobylette pour la retrouver.

"Cet ouvrage met en lumière des personnes qui ont vécu en Algérie et qui sont arrivées en France pour participer à la construction du pays", rapporte Cécilia Biard. La lecture sera accompagnée par le trait sensible d'un dessinateur (Benjamin Flao), tandis qu'une musique mêlera sonorités occidentales et orientales, trait d'union entre deux cultures dans lesquelles l'auteur plonge ses racines.

BD en Beaujolais : une trentaine d'auteurs

Après avoir fêté ses 20 ans en 2013, le Festival BD en Beaujolais invite le public à un nouveau rendez-vous avec le livre et la bande dessinée, les 14 et 15?mars à la salle de l'Atelier, rue des Jardiniers.

Pas moins d'une trentaine d'auteurs seront présents pour rencontrer les amateurs de BD. Jean-Louis Cartillier, organisateur du salon, tient à souligner la présence entre autres de Gradimir Smodja : "Il a repris le style graphique de Toulouse Lautrec, il explique de façon didactique l'histoire de la peinture, depuis la peinture rupestre". Des auteurs venus des quatre coins de France, de Belgique et d'Italie dédicaceront leurs albums samedi après-midi.

Le public sera invité à participer à une exposition qui a pour but de présenter le souvenir de leur BD lorsqu'ils avaient 10 ans. "Bécassine", "Les Pieds nickelés", "Tintin", "Astérix", "Sylvain et Sylvette" seront sans nul doute représentés, mais en compagnie de qui d'autre?? Pour y participer?: labddemesdixans@orange.fr.

Une soirée forte autour d'Haïti

"A 27 ans, j'ai eu la chance de me rendre en Haïti, et ce fut pour moi un voyage initiatique", souligne Jean-Yves Loude, écrivain, ethnologue, qui a produit des émissions pour France-Culture. Il est parti pour l'île à la rencontre des trieurs de rebuts et des artisans qui transforment les déchets en œuvre d'art. Avec le cinéaste André Tech, il a réalisé un documentaire de 26 minutes dédié à la vitalité de la Cité soleil et à la dignité de ses habitants. Illustré par Jean-Claude Claverie, son roman "Prince des fatras", qui vient de sortir aux éditions Belin, leur rend un vibrant hommage.

La projection/rencontre proposée par l'association Des livres et des histoires basée à Gleizé aura lieu mercredi 11 mars à 19?h à la médiathèque.

Nouvelles, dictée et poésie

La veille, mardi 10 mars à 18?h?30 au bar du théâtre, l'association La Vague des livres propose tout un programme autour du concours de nouvelles courtes dont elle est à l'initiative. Le thème 2015 étant la gastronomie, les candidats ont livré deux pages traitant de ce sujet sous forme de recette, anecdote, fiction, etc. "Le jury a sélectionné ses trois coups de cœur réunis dans un recueil édité à 300?exemplaires", précise Emmanuel Blondin, président de l'association.

La traditionnelle dictée se tiendra dimanche 15 mars à 10?h au cours Perrier. Il est possible d'y participer dès 9 ans. L'association Janimaville, qui a pour objectif la promotion de l'écriture, de la littérature, de la poésie et de l'expression orale à travers des événements ou des animations, remettra son prix de la poésie vendredi 13 à 20?h à l'Auditorium. Suivra une création scénique, "Drapeau blanc", mise en scène par la Compagnie de l'Une, jouée par des lycéens de la section d'enseignement professionnel de la cité scolaire Claude-Bernard.

"Alice", un conte fantastique musical

"Il s'agit d'un texte philosophique, d'un parcours initiatique et d'un conte extrêmement riche", annonce Emmanuelle Della-Schiava, metteur en scène du spectacle créé autour de "De l'autre côté du miroir" de Lewis Caroll, qui sera présenté dimanche 15?mars à 17?h à l'Auditorium par la Compagnie Debout sur le toit.

Alice est curieuse. Alice regarde le monde avec une fraîcheur enfantine et essaie de le comprendre. C'est ainsi que, poussée par son désir de découvrir ce qui se cache derrière les choses, elle décide de traverser son miroir…

Une création, un spectacle qui prend racine à Villefranche et qui tournera en France.

Preuve que la semaine littéraire commence à avoir une résonnance au-delà de Villefranche. "C'est un événement important, car c'est la littérature qui va à la rencontre des habitants" souligne Bernard Perrut.

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?