Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Sébastien Faure : " On entre dans un nouveau cycle"

le - - Football

Sébastien Faure : " On entre dans un nouveau cycle"
FRANCK CHAPOLARD - A l'orée de sa quatrième saison à MDA, le défenseur central formé à l'OL affiche une motivation de tous les instants.

Au cœur d'un effectif renouvelé, le défenseur central dont Cris veut faire un de ses hommes de base, aura comme objectif de montrer la voie en National 2, pour enfin vivre une saison dans le haut de tableau.

Les saisons défilent. Et chacun garde quelque part, une date qui restera. Pour Sébastien Faure, il y a matière à piocher dans ses années de formation à l'Olympique Lyonnais. A son sujet, il y a eu ce 11 novembre 2008 à Gerland où l'OL en huitième-de-finale de la coupe de la Ligue recevait le FC Metz. Si les Lorrains l'avaient emporté 1-3, Sébastien Faure, aligné en défense aux côtés de Cris, disputait ce soir-là son unique match en pros avec l'OL. Onze ans plus tard, il a retrouvé son ancien coéquipier des années lyonnaises si lumineuses, à Chasselay. Où il démarre une autre histoire. Un autre cycle avec notamment la réception de La Duchère ce samedi en amical au stade Ludovic Giluy à Chasselay. Entretien.

Sébastien Faure, à la sortie de votre premier test en amical (succès 2-0) face à Jura-Sud, quelles ont été vos impressions ?

"C'était une première sortie intéressante. Le coach (Cris) a pu aligner deux équipes différentes. Il y a de la qualité dans l'effectif. Au-delà du résultat, il faut toujours prendre ces premiers matchs avec des précautions. Au bout, il y a une première victoire. C'est toujours bon à prendre. Depuis que je suis à Chasselay, c'est la première fois que je commence la phase de préparation par une victoire. C'est bon signe. Ceux qui sont arrivés ont vraiment faim, ça s'est ressenti dès la reprise. "

Comment percevez-vous l'arrivée de tant de nouveaux joueurs à MDA ?

"On a encore quelques matchs amicaux pour prendre nos marques d'ici le 10 août et le début du championnat (ndrl : réception de Fréjus-Saint-Raphaël). Le travail fait à l'entraînement est vraiment intéressant. Collectivement on avance, ça va venir au fur et à mesure. C'est plutôt positif. Il faut mettre pas mal de communication, ça aide beaucoup. Ceux qui ont signé chez nous sont des joueurs intelligents."

En amical, contre Jura-Sud, votre coach a gardé une défense à quatre, c'est un système qui vous rassure ?

"Cris souhaite que l'on joue en 4-1-4-1 avec une pointe basse, deux relayeurs et deux ailiers et un attaquant en pointe haute mais la priorité c'est surtout de rester bien en bloc avec des lignes très compactes. Il nous demande de faire du jeu, mais pas n'importe où. Il faut apprendre à pousser l'adversaire à la faute."

Vous êtes l'un des plus anciens du groupe, ça diminue le besoin de repères dans ce collectif…

"On est quelques-uns à être restés. Avec Arnaud (Farras) on est les plus anciens. On essaie de créer une bonne osmose dans ce groupe. Mais ceux qui sont arrivés comme Nicolas Belvito ont quand même une belle expérience, ça devrait bien se passer. Tout le monde va vite s'imprégner de l'identité du club."

"Donner le maximum pour ce club "

A l'intersaison, dans la vague de départs qui a eu lieu, vous êtes celui sur qui le club a misé en matière de continuité. C'est une forme de confiance, au bout de toutes ces saisons à jouer le maintien à MDA ?

"C'est toujours satisfaisant quand on vous témoigne cette confiance-là. Honnêtement, à la fin de la saison dernière, on ne pensait pas qu'il y aurait autant de changements. C'est un nouveau cycle. Le coach Eric (Guichard) a fait trois belles années. On s'est bien battus. Aujourd'hui Cris arrive avec toute son expérience. Il m'a appelé assez vite pour me dire ce qu'il voulait mettre en place à MDA. Avec le président (Jocelyn Fontanel) aussi, l'entente est bonne."

Travailler avec un coach ancien défenseur de haut niveau comme Cris, qu'est-ce que ça vous apporte ?

"Ce qui est drôle, pour la petite anecdote, c'est que mon seul match joué avec l'OL en pro c'était à ses côtés. J'avais 17 ans, il en avait 31. Le voir coach, ça fait bizarre, après toutes ces années. Mais au bout de deux ou trois entraînements, on s'y habitue. Il a une nouvelle casquette, celle d'entraîneur. Je suis encore sur le terrain à 28 ans, avec de l'ambition et l'envie de donner le maximum pour ce club. C'est ma quatrième année ici. J'aimerais jouer le haut du tableau. C'est toujours porteur d'avoir quelqu'un comme Cris qui vous donne des conseils. Avec sa carrière, on se doit de l'écouter."

Avoir de l'ambition, ça veut dire quoi aujourd'hui à MDA ?

"On entre dans un nouveau cycle où chaque joueur a envie d'autre-chose, une volonté de prouver à Cris qu'il a fait le bon choix. Tout le monde a envie de jouer dans son équipe. Beaucoup de nouveaux ont déjà évolué à ce niveau pendant quelques saisons voire même plus haut. C'est une bonne base, pour bien commencer la saison."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer