Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Samedi, la Calade à l'heure beaujolaise

le - - Rue Nat'

Samedi, la Calade à l'heure beaujolaise
(© Franck Chapolard)

Samedi matin, comme chaque année, Villefranche va se réveiller et se préparer à faire la fête pour la sortie du beaujolais nouveau.

Comme chaque année, l'agenda de la journée promet d'être chargé, mais il comportera son lot de nouveautés qui devrait ravir le public, quel que soit son centre d'intérêt. Car c'est tout le tissu économique, sportif et culturel local qui s'implique. Villefranche joue ce jour-là pleinement son rôle de capitale du Beaujolais.

Un village dédié au primeur

Dès le matin, le beaujolais nouveau commencera à remplir les verres. Et c'est sur la place des Arts que cela va se dérouler. Les Calades, en soutien au terroir, ont changé la formule de leur fête du primeur et, toujours en partenariat avec la fédération des caves coopératives, vont installer un véritable village des beaujolais nouveaux. Car c'est bien une variété de parfums et de saveurs que le vin offre dès sa prime jeunesse. La manifestation débutera le matin dès 10?h pour s'achever en fin de journée. Au programme également une animation musicale qui déambulera dans le centre-ville.

Le sport au cœur de la fête

Depuis maintenant plusieurs années, le samedi de déblocage du primeur à Villefranche, c'est aussi le jour du Marathon international du Beaujolais. Et cette édition du dixième anniversaire de la course promet d'être celle de tous les records?: 10 500 personnes sont ainsi inscrites au départ des trois parcours (marathon, semi-marathon et 12 kilomètres) avec une grande nouveauté cette année : un passage, avant l'arrivée qui reste située rue de la Paix, par la rue Nationale. Et c'est une belle descente de la plus célèbre artère du Beaujolais qui attend les coureurs de l'épreuve?: ils feront leur entrée au sud, par la porte de Belleville, et déferleront jusqu'à la rue Victor-Hugo. Un retour rue Nat' de la plus grande compétition sportive de la région qui était attendu par tous et plébiscité par le public qui devrait, à n'en pas douter, se masser sur les trottoirs pour encourager les coureurs comme il salue, chaque dernier dimanche de janvier, les conscrits qui battent le pavé.
Toujours côté sport, et toujours avec les Beaujolais Runners, dès l'arrivée des premiers coureurs, c'est un autre marathon, de zumba celui-ci, qui va démarrer place des Arts. Manifestation gratuite, des dons seront néanmoins bienvenus et remis à l'hôpital pour les soins des cancers féminins. Ce marathon s'achèvera à l'arrivée des derniers coureurs, juste avant la remise des prix aux vainqueurs.

La musique fête le nouveau

La culture fête la viticulture. Depuis maintenant dix ans, le festival des Nouvelles voix, organisé par le théâtre de Villefranche, vient ponctuer la période du beaujolais nouveau à Villefranche et dans son agglomération. Samedi 22 novembre, ce sera l'apothéose avec de nombreux rendez-vous dans le centre-ville : l'auditorium avec un concert de Mathieu Denis, Sammy Decoster et les élèves du conservatoire, et ensuite direction le théâtre avec un concert au bar dès 19 h, suivi de Feu Chatterton !, François and the Atlas Mountains et HollySiz en soirée sur la grande scène.
Mais c'est aussi à ParcExpo que va s'achever la journée avec la Nuit du marathon. Au programme repas assis et orchestre pour danser jusqu'au bout de la nuit. Pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir obtenu une place, pas de souci, d'autres rendez-vous sont au programme de la soirée, avec les derniers concerts de la 10e?édition du festival des Nouvelles voix.
Sans oublier le spectacle attendu par les Caladois : l'hôtel de ville va une nouvelle fois prendre ses habits de lumière et de son pour un grand spectacle pyrotechnique dès 18?h?30, à l'arrivée de la Beaujolais parade, et avant que Bernard Perrut ne procède à la mise en perce du tonneau sur le parvis, permettant ainsi aux milliers de spectateurs de déguster le vin mis à disposition par les caves coopératives.
De nombreux bars et pubs dans Villefranche vont assurer la fête jusque tard dans la nuit. Parmi eux, le Comptoir Viking, rue d'Anse ; quand on penserait l'établissement exclusivement tourné vers la bière, il n'en est rien. Son propriétaire, Kévin Devesa, joue le jeu de la région. Dès le jeudi soir d'ailleurs, pour répondre à une demande d'animation de la fête, il organisera une première soirée, réitérée le samedi soir avec à la musique Omar et son accordéon, le tout copieusement arrosé de primeur, mais aussi de saucisson au gène, pour bien fêter l'arrivée du primeur.
Une grande journée de fête qui donne à Villefranche toutes ses lettres de noblesse et de capitale du Beaujolais.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer