AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeSaint-Jean-d'Ardières : un incendie volontaire ?

Saint-Jean-d'Ardières : un incendie volontaire ?

Près d'un mois après l'incendie qui a en grande partie détruit une maison d'habitation bordant la D337 à Saint-Jean-d'Ardières, l'enquête semble s'orienter vers la piste d'un acte intentionnel.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

"Ce qui ressort pour l'instant de l'enquête, c'est que les causes ne paraissent pas naturelles", indique-t-on simplement à la compagnie de gendarmerie de Villefranche. Tout en conservant la réserve d'usage afin de ne pas perturber les investigations toujours en cours. Celles-ci pourraient encore durer plusieurs semaines, durée nécessaire afin de déterminer l'origine précise du feu qui a ravagé cette habitation appartenant au maire de Saint-Jean-d'Ardières, Serges Fessy.
Lundi 3 juin dernier au matin, un violent incendie attisé par un vent fort avait pris dans cette maison de famille, en l'absence des occupants du lieu.
Malgré la mobilisation de nombreux sapeurs-pompiers, les dégâts causés à la structure avaient été énormes. La maison mitoyenne voisine avait d'ailleurs également subi des dégâts au niveau de la charpente. La D337 reliant Belleville à Beaujeu avait été coupée durant plusieurs heures.
Dès le lendemain matin, des techniciens de la police scientifique se trouvaient sur les lieux pour tenter de déterminer l'origine de cet incendie. "Sinistre accidentel ou acte de malveillance, nous ne fermons aucune porte", avaient alors déclaré les gendarmes de la compagnie de Villefranche. Il semble que la piste de l'acte volontaire soit désormais privilégiée par les enquêteurs.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?