AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeSaint-Georges-de-Reneins : suspicion de tentative d'enlèvement, le collégien avait menti

Saint-Georges-de-Reneins : suspicion de tentative d'enlèvement, le collégien avait menti

Depuis le début de semaine, l'affaire avait suscité l'émoi au collège Bois-Franc de Saint-Georges-de-Reneins.
Saint-Georges-de-Reneins : suspicion de tentative d'enlèvement, le collégien avait menti
Capture d'écran Google maps / Streetview - Le collège de Bois-Franc à Saint-Georges-de-Reneins.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Le message envoyé ce mercredi aux familles a permis de faire retomber la tension à Saint-Georges-de-Reneins, 24 heures après un début de psychose consécutive à une suspicion de tentative d'enlèvement. "Après enquête des services de gendarmerie, il s'avère que les tentatives d'enlèvement ont été inventées par les élèves. Merci d'en informer vos enfants afin de les rassurer", a indiqué la direction du collège de Bois-Franc aux parents.

Alors que des doutes sont nés lundi suite à l'audition du collégien à la base de l'affaire, les témoignages de plusieurs de ses camarades ont permis de lever les doutes. "Le principal protagoniste a reconnu avoir inventé les faits", résume le chef d'escadron Commins, qui dirige la compagnie de gendarmerie de Villefranche. L'adolescent fera l'objet d'un rappel à la loi.

Les gendarmes rappellent au passage qu'ils sont régulièrement présents aux abords des collèges du Beaujolais, notamment afin de sécuriser les entrées et sorties. "En cas de faits de nature à être rapportés aux gendarmes, il est important de relever au moins certains éléments tels qu'une plaque d'immatriculation", rappelle le commandant Commins.

J.V.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?