AccueilVAL DE SAONEBords de SaôneSaint-Didier-sur-Chalaronne : il sauve la vie de son maître de stage !

Saint-Didier-sur-Chalaronne : il sauve la vie de son maître de stage !

Mathieu, jeune Désidérien de 15 ans, a reçu la médaille de la commune.
Saint-Didier-sur-Chalaronne : il sauve la vie de son maître de stage !

VAL DE SAONEBords de Saône Publié le ,

Lundi 12 février, dans le cadre de son stage de seconde professionnelle agricole spécialité élevage au lycée Les Sardières à Bourg-en-Bresse, Mathieu Deriol Querat, jeune Désidérien de 15 ans, autiste asperger et dyspraxique sévère, dû à une neurofibromatose, maladie génétique sans traitement, accompagne son maître de stage, Patrick Fromont, dans la forêt de Saint-Etienne-du-Bois pour observer l'abattage des arbres.

Les premiers arbres se couchent et puis tout à coup c'est l'accident, un arbre tombe sur Patrick, lui coinçant et écrasant la jambe littéralement, provoquant une fracture ouverte du tibia. Patrick crie de douleur. Mathieu, armé d'une volonté incroyable, avec une force de caractère et une envie de s'en sortir coûte que coûte, prend en main la tronçonneuse, qu'il n'a jamais utilisée de sa vie, écoute les conseils de son maître de stage, débite l'arbre avec acharnement et le libère. Mathieu ayant son portable sur lui, ce qui n'était pas le cas de Patrick, appelle ensuite les pompiers et court sur le bord de la route pour indiquer aux secours où se situe Patrick.

Les premiers remerciements sont venus de Patrick et de son épouse pour cet acte de courage et de bravoure. Mathieu, avec sang froid, a sauvé la vie de son maître de stage. Muriel Luga-Giraud, maire de Saint-Didier-sur-Chalaronne, avertie de cet acte héroïque, a tenu à remercier chaleureusement Mathieu avant la séance du conseil municipal du 23 février en lui remettant la médaille de la commune.

Patrick est hospitalisé, il ne doit pas poser le pied par terre pendant au moins trois mois, puis il suivra une rééducation. L'épouse de Patrick déclare : "Mathieu est un jeune discret, qui a su agir quant il le fallait. Je le remercie encore et je ne le remercierai jamais assez". Géraldine, la maman de Mathieu, indique être impressionnée et très fière de son fils : "Mathieu a su prendre confiance en lui, il était juste là en observateur et il a sauvé une vie. C'est un bel espoir pour tous les enfants atteints de dyspraxie".

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?