AccueilACTUALITESTerritoiresSaint-Cyr-le-Chatoux : fermeture confirmée pour l'école, la colère gronde

Saint-Cyr-le-Chatoux : fermeture confirmée pour l'école, la colère gronde

Les opposants au projet dénonce un acharnement de l'Education nationale.
Saint-Cyr-le-Chatoux : fermeture confirmée pour l'école, la colère gronde

ACTUALITESTerritoires Publié le ,

La mobilisation pour sauver l'école publique de Saint-Cyr-le-Chatoux ne faiblit pas. Et ce même si la fermeture de cette classe unique a été officialisée vendredi 5 février à la Préfecture du Rhône à l'occasion d'un conseil départemental de l'Education nationale (CDEN).

Une pétition en ligne sur internet, accessible via ce lien, a déjà recueilli plus de 2500 signatures. La totalité des syndicats enseignants (SNUipp, FO, CGT, CFDT, UNSA) se sont opposés à la fermeture de l'école vendredi. Les élus locaux sont également sur le pont pour trouver une solution. Mais rien ne semble faire reculer l'Education nationale, quand bien même la fermeture a été rejetée vendredi au CDEN par 17 voix... à zéro.

"La totalité des organisations syndicales, des organisations de parents d'élèves, des élus ainsi que le représentant des DDEN ont voté contre la fermeture de l'école. Malgré ce vote unanime contre, l'inspecteur d'académie maintient la fermeture de l'école !", s'indigne le syndicat FO-Snudi du Rhône.

"DENI DE DEMOCRATIE"

"Il viole par ailleurs les règles qui régissent les fermetures de classes établies dans le département, règles qui indiquent qu'une classe unique est fermée s'il y a moins de 8 élèves. Or, 10 élèves devraient être scolarisés à Saint-Cyr le Chatoux à la rentrée prochaine !", relève le syndicat. "Comment comprendre ce déni de démocratie ? Comment comprendre cet acharnement à vouloir fermer une petite école rurale ?"

Alors que la pétition pour le maintien de l'école a déjà recueilli plus de 2500 signatures, nul doute que la mobilisation pour le maintien de l'école va se poursuivre cette semaine, comme le montrait vendredi France 3 dans son édition régionale.

"LA MORT PROGRAMMEE DU VILLAGE"

"L'école de notre village, situé dans une zone de montagne très isolée, accueillera l'an prochain 10 élèves, dont aucun n'est en CM1 ou en CM2, ce qui permet donc d'être optimiste quant à sa pérennité. Rien ne justifie sa fermeture !", explique dans un communiqué le porte-parole des parents d'élèves.

"La fermeture de notre école signifierait la mort programmée du village ce que nous n'acceptons pas. Le service public d'éducation doit pouvoir exister sur tout le territoire de la République, y compris dans les zones les plus rurales !", lit-on encore dans le communiqué.

Julien VERCHERE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?