AccueilSPORTSFootballSébastien Atlan : "chasser les doutes face à l'OL"

Sébastien Atlan : "chasser les doutes face à l'OL"

L'assurance et la sobriété se marient souvent avec l'efficacité.

SPORTSFootball Publié le ,

Sébastien Atlan, heureux d'avoir pu poursuivre son bail avec le FCVB est parti sur de bonnes bases, dans la lignée de la saison passée où il formait avec Ertek et Soudain ou Linord un trident défensivement façonné dans le roc. Ertek parti, Atlan est désormais le plus expérimenté des défenseurs caladois. Et à Auxerre, pour l'ouverture, le premier buteur du FCVB en CFA, au-delà de son but, Atlan a ramené une certaine amertume. La sensation, pour les siens, d'avoir manqué la reprise. Raison de plus pour se reprendre samedi face à l'OL.

A titre personnel, vous commencez la saison sur une belle note avec un but à Auxerre…

"C'est un joli but mais je me sens aussi un peu coupable sur le second but d'Auxerre où j'étais en un contre un. Au final, sur l'action, je suis un peu court, c'est dommage car on avait fait un bon match même si c'est toujours le même constat au bout?: on manque d'efficacité offensive."

Commencer par une défaite à Auxerre, est-ce si frustrant ?

"Ça l'est. Pendant ving-cinq minutes on a été dans le dur, leur pressing nous a gênés. Mais à 1-1, on a eu six belles occasions. C'est énorme. On n'est pas assez tueurs. Le problème c'est qu'en face, à la moindre ouverture, ils ont marqué deux buts. On repart bredouilles. C'est rageant car sur nos deux erreurs on s'est fait punir."

Accueillir l'OL dès la 2e journée, n'est-ce pas un peu tôt pour se jauger ?

"Les réserves professionnelles ne nous ont jamais réussies la saison dernière. Techniquement, le danger, c'est de les laisser jouer. Il faudra les étouffer, les chercher assez haut, dès l'entame, sinon…De plus c'est notre premier match à Chouffet où l'an dernier nous n'avons pas souvent gagné. Battre l'OL, ce serait la meilleure façon d'oublier Auxerre pour ne pas commencer à vivre avec des regrets. L'emporter, chez nous, est important. On peut remettre les compteurs à 0 et surtout chasser les doutes car il n'y a pas lieu d'en avoir. Face à l'OL il faudra surtout imposer notre rythme. Ce sera la clé du match."

"Une poule relevée "

En six mois au FCVB vous avez vite fait l'unanimité sur le terrain. Pourquoi avoir choisi de rester ?

"C'est une question de stabilité et dans le foot c'est rare. Je connais l'entraîneur Landry (Ndzana) depuis longtemps et tout ce qu'il m'a décrit du club avant que je signe ici, correspond à la réalité. J'ai trouvé de bons mecs dans un club sérieux. C'est pour ces raisons que j'ai coupé court aux contacts avec les autres clubs. Je veux continuer à rendre la confiance que le club m'a accordée."

Quel regard avez-vous sur le niveau de cette poule ?

"Dans la poule du Sud, le jeu était plus direct, plus agressif, tous les matches étaient des combats. Cette saison, dans l'Est, c'est plus propre, le jeu est plus posé. Mais attention, avec Montceau ou Grenoble, ça reste une poule relevée. Et puis beaucoup d'autres équipes évoluent en CFA depuis longtemps et ont des repères. C'est bien pour nous, ça nous fait découvrir autre chose."

n Ralph Neplaz

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?