AccueilSPORTSRugbyRugby/Fédérale 2 : Villefranche à 80 minutes du bonheur !

Rugby/Fédérale 2 : Villefranche à 80 minutes du bonheur !

Les rugbymen caladois se sont imposés dimanche après-midi sur la pelouse d'Orsay (29-23) en 8e de finale aller du championnat.
Rugby/Fédérale 2 : Villefranche à 80 minutes du bonheur !
Franck CHAPOLARD / photo d'archives

SPORTSRugby Publié le ,

En dominant Orsay sur sa pelouse dimanche après-midi (victoire 29-23), le CS Villefranche a pris une option sur la qualification pour les quarts de finale, et par là-même pour la montée en Fédérale 1.

Les hommes du duo Montméat/Nogier ne sont plus qu'à 80 minutes d'un grand bonheur, mais il faudra confirmer dimanche 26 mai à l'Escale le succès enregistré de haute lutte en Ile-de-France.

Ce dimanche, le CSV n'a pas raté son entame de match, menant 12-0 dès le quart d'heure de jeu après deux essais de Bouillot (4e) puis Fray (13e), le second étant transformé par Bitter. Orsay a refait surface grâce à deux pénalités (12-6 pour les Bleus et blanc à la mi-temps).

LES DEUX ÉQUIPES SE RENDENT COUP POUR COUP

En deuxième période, Villefranche a repris un temps le large grâce au doublé signé Maxime Fray à la 55e, troisième essai beaujolais transformé par Thibaut Bitter (19-6). Mais il était dit que rien ne se serait donné dans ce match intense, et Orsay sonnait la révolte. En deux minutes, les Franciliens inscrivaient un essai transformé et une pénalité, recollant à trois petits points (19-16).

Cela ne décourageait pas Villefranche, et Siua aplatissait dans l'enbut, quatrième essai à nouveau transformé par Bitter (26-16). Mais il était dit que les deux équipes se rendraient coup pour coup jusqu'au bout.

A cinq minutes de la fin, les locaux inscrivaient l'essai transformé qui, s'il ne leur permettait pas de retourner la situation, leur donnait quelques motifs d'espoirs avant le match retour. C'est une certitude, le CSV va encore devoir cravacher dimanche sur son terrain d'Arnas pour valider son ticket pour la Fédérale 1 et poursuivre l'aventure dans ces phases finales de Fédérale 2.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?