Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Rugby : Villefranche/Drancy : tellement cruel pour le CSV...

le - - Rugby

Rugby : Villefranche/Drancy : tellement cruel pour le CSV...
Franck CHAPOLARD - Le CSV a bien cru l'emporter face à Drancy dimanche après-midi. Avant de tout perdre dans les dernières secondes.

Les rugbymen caladois ont frôlé la victoire à Saulieu, avant de tout perdre à la dernière seconde. Le direct commenté à revivre.

C'est la fin de l'aventure en quart de finale de Fédérale 2 pour les Caladois. Face à une belle équipe de Drancy, solide dans tous les domaines, le CSV n'a pas démérité et aurait même pu l'emporter. C'était sans compter sur un ultime coup du sort (27-29). Mais le CSV se consolera vite en se remémorant la montée en Fédérale 1 obtenue il y a deux semaines.


80e : La pénalité de la dernière minute pour Drancy ! Perrod ne tremble pas et transforme des 35 mètres. Drancy l'emporte à la dernière seconde... Le CSV s'incline 27-29. Rageant.

79e : Bouillot servi par Da Silva va inscrire rageusement l'essai de la délivrance entre les poteaux. Bitter transforme (27-26). Quel scénario !

75e : Drancy enquille une nouvelle pénalité (20-26).

69e : Le match est plus hâché, les deux équipes proposent moins de jeu mais le combat est de tous les instants. La fin de match s'annonce aussi tendue et qu'indécise.

60e : Ce match est terriblement indécis ! Abdoulaye Camara inscrit un nouvel essai pour Drancy, après une longue séance de domination du XV francilien. Le chassé-croisé se poursuit. Sept point de plus pour Drancy (20-23).

54e : Essai pour le CSV ! Arthur Collaudin transperce la défense de Drancy au terme d'une belle action collective. Villefranche passe devant pour la première fois avec la transformation signée Bitter (20-16). Les supporters beaujolais donnent de la voix dans les tribunes !

45e : Villefranche met tout de suite la pression sur l'adversaire. Poussé à la faute à cinq mètres de la ligne, Drancy concède une pénalité. Thibaut Bitter la transforme sans trembler et matérialise la bonne reprise des bleu ciel (13-16).

43e : C'est reparti ! Et premier changement au CSV avec l'entrée de Degoutte à la place de Talpau.


C'est la mi-temps à Saulieu où le CSV est mené (10-16) après avoir été bien secoué par Drancy au cours d'un premier acte plein d'intensité. Les hommes du duo Nogier-Montméat vont devoir réagir en seconde période pour atteindre les 1/2 finales.

38e : Les joueurs de Seine-Saint-Denis finissent fort la mi-temps, imposant une long combat à la défense caladoise à coups de mauls et de groupés pénétrants. Les partenaires de Bouillot se mettent à la faute et Micu prend un carton de surcroît après avoir discuté avec l'arbitre. La pénalité est passée par Perrod qui redonne six points d'avance à son équipe (10-16).

35e : Drancy, c'est du costaud. Le XV francilien envoie du jeu dès qu'il récupère le ballon. Et provoque des fautes. Perrod redonne l'avantage aux siens sur une pénalité plein axe à 30 mètres (13-10).

24e : La réaction immédiate du CSV au terme d'un beau mouvement en attaque. Décalé sur la gauche, Da Costa brûle la politesse à la défense et conclut magnifiquement à l'aile. Bitter transforme en coin (10-10). Villefranche n'a pas eu le temps de douter...

21e : Le coup de filou de Gassie pour le premier de la partie pour Drancy ! Les Franciliens jouent rapidement une touche, profitant de la passivité générale. L'arrière drancéen file côté droit avant d'aplatir entre les poteaux (3-10).

18e : Avec le vent, l'arrière Gassie tente un coup de pied de 50 mètres consécutif à une faute beaujolaise. Bien tapé, le balllon s'écrase sur la barre transversale.

13e : Les premiers points pour le CSV grâce au pied droit de Thibaut Bitter, qui passe une pénalité à un peu plus de 30 mètres depuis la droite (3-3). Villefranche, plus conquérant, est maintenant bien dans la partie et pousse régulièrement Drancy à la faute.

10e : Quelle percée plein champ de Da Silva, qui trouve Bouillot en relais ! Drancy s'en sort in extremis avec finalement une mêlée à cinq mètres qui ne donne rien pour le CSV.

5e : Pénalité pour Drancy ! Le ballon botté par Perrod passe entre les perches. Mieux entrés dans la partie, les Franciliens ouvrent logiquement la marque (3-0).

-C'est parti à Saulieu ! Drancy a donné le coup d'envoi et met d'entrée la pression près des 22 m de Villefranche.

- le XV caladois pour affronter Drancy cet après-midi : Christin, Fray, Micu, Senart, Charlon, Valencin, Talpau, Smets, Da Silva, Bouillot, Ollier, Da Costa Lopes, Gonin, Collaudin, Bitter. Les remplaçants : Degoutte, Arnoud, Selles, Magnez, Jouglard, Hertzog, Brunet.

- 15 h 20 : les joueurs du CSV pénètrent sur la pelouse pour l'échauffement, encouragés par la centaine de courageux supporters qui ont effectué le déplacement en Bourgogne.

- Initialement programmé à 15 h, le coup d'envoi de la rencontre a été décalé à la dernière minute à 16 h. La raison ? Les joueurs auraient eu trop chaud lors du dernier match à 15 h. Sauf qu'aujourd'hui, le thermomètre affiche... 19°C.

- Bienvenue à Saulieu (Côte d'or), proclamée capitale du Morvan. Des forêts à perte de vue, 2400 habitants, un restaurant célèbre (Bernard Loiseau), et un stade bucolique au milieu d'une petite ville endormie. Les joueurs vont devoir faire avec des vestiaires rudimentaires, un terrain bosselé, beaucoup de trous, et des lignes pas toujours droites... "Il avait bu trop de blanc le mec qui a tracé les lignes!", rigolent les supporters caladois. Côté joueurs et staff, ça fait moins rire. "Mais une fois que les gars seront sur le terrain et que le coup d'envoi sera donné, tout le monde fera abstraction", délivre Xavier Montméat, co-entraîneur du CSV. #rugbyàlancienne.

Julien VERCHÈRE

LA FEUILLE DE MATCH

Réactions

Romain Ollier (ailier du CSV) : "Cette fin de match est difficile à vivre. Certains diront que l'arbitrage a compté mais je pense que cette issue défavorable vient aussi de nous. On a loupé quelques belles occasions mais Drancy a été réaliste. Ils nous ont pris sur leurs points forts, les mauls. On sort quand même d'une belle saison. C'est dommage qu'elle se termine ainsi. C'est cruel. On dira que c'est la loi du sport."

Sébastien Bouillot (demi d'ouverture du CSV) : "On a vécu une fin de match cruelle et compliqué. Les clés du match ont été sur notre indiscipline. Tout en restant dans le match, on a quand même pris deux cartons. Sur la fin, on a deux balles où l'on doit garder la possession. Il restait trois minutes à jouer. Si on avait bien géré cet instant du match au lieu de leur rendre le ballon sur deux en-avant, cela n'aurait pas été la même histoire. Drancy a joué sur ses qualités. On savait sur quoi on pouvait les contrer. On y est arrivés par moments, seulement."




Julien VERCHERE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer